Portrait 2020 : Nationals de Washington

Passion MLB est là afin de mettre la table en vue de la saison 2020. Toutes les équipes seront analysées par notre équipe d’ici le début de la saison. Quelles sont les chances des différentes équipes de bien performer? Quels joueurs feront la différence?

Au menu aujourd’hui : les Nationals de Washington.

Les Nats. L’équipe cendrillon des dernières séries éliminatoires dans le baseball majeur. Par où commencer?

Publicité

Après avoir vu Bryce Harper quitter le navire l’an dernier, tous se demandaient comment Washington allait réagir sans son joueur étoile. Avec ou sans Harper, le début de saison aura été très difficile pour les Nationals.

Après avoir perdu face aux Yankees le 23 mai dernier, ils démontraient une fiche de 19 victoires contre 31 défaites. Toutefois, la direction n’a pas pesé sur le bouton panique, et le tout aura porté fruit puisque le club a recommencé à gagner dans les mois suivants.

Les Nats ont fini la saison avec un dossier de 93-69 et ont participé aux séries éliminatoires par la peau des fesses. On connaît tous la suite… Ces derniers ont causé la surprise et remportent finalement leur premier titre de la Série mondiale dans l’histoire de la concession face aux Astros de Houston.

Ajouts et départs

Évidemment, il faut commencer par Anthony Rendon. Le joueur étoile des Nationals était disponible pour les autres formations de la MLB puisqu’il était agent libre.

Comme Harper l’année d’avant, Washington a vu l’un de ses meilleurs joueurs (sinon le meilleur) signer un contrat ailleurs. Rendon aura finalement choisi les Angels sur un monstrueux contrat de 245 millions de dollars.

Pour compenser, les Nationals ont signé plusieurs joueurs d’avant-champ, incluant Starlin Castro. Le vétéran apportera énormément de stabilité dans l’alignement de frappeurs du club et se veut aussi très fiable défensivement.

Eric Thames et Asdrubal Cabrera sont d’autres ajouts pour l’avant-champ.

Publicité

Outre Will Harris sur le monticule, les Nats ont tout de même conservé les services du MVP de la dernière Série mondiale, Stephen Strasburg. Je vous rappelle que l’As lanceur avait lui aussi décidé de tester le marché des agents libres, tout comme Rendon.

À noter que Ryan Zimmerman sera aussi de retour avec le club.

Forces et faiblesses

Avec Stephen Strasburg, Max Scherzer et Patrick Corbin toujours en place, il est logique d’affirmer que la rotation de partants des Nationals demeure une des forces de l’équipe. Washington compte aussi sur d’excellents releveurs tels que Sean Doolittle et Will Harris. Il faut toutefois se demander s’ils seront assez nombreux pour faire le travail sur 162 matchs.

Offensivement, tout va bien. Le talent déborde. Il sera toutefois intéressant de voir comment les Nationals se débrouilleront sans les services d’Anthony Rendon en début de saison. C’est ce qui, selon moi, pourrait faire mal à l’équipe cette année.

S’ils veulent connaître le début de saison espéré, les anciens Expos devront compter sur l’appui de tous leurs joueurs, surtout de la relève. C’est exactement ce qui manquait l’an dernier. Par contre, quand la machine s’est mise à rouler à Washington, il n’y avait pas grand chose à reprocher.

À quoi s’attendre en 2020?

Techniquement, tout ce que les Nats ont fait de notable cet hiver était de remplacer Anthony Rendon par Starlin Castro (ou Carter Kieboom, s’il perce l’alignement). On peut donc s’attendre à une saison qui ressemble à un peu à celle de l’an dernier, en espérant qu’ils connaissent un meilleur début de campagne.

Oh qu’il sera intéressant de suivre le début de saison à Washington. Seront-ils en mesure de poursuivre leur lancée ou auront-ils droit à un début de saison plus difficile?

À suivre…

Default image
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Alleyop360Attitude Football