Portrait 2020 : Marlins de Miami

Passion MLB est là afin de mettre la table en vue de la saison 2020. Toutes les équipes seront analysées par notre équipe d’ici le début de la saison. Quelles sont les chances des différentes équipes de bien performer? Quels joueurs feront la différence?

Au menu aujourd’hui : les Marlins de Miami

La saison 2019 des Marlins de Miami (57-105) n’a pas été des plus positives pour la haute direction, mais aussi pour les partisans. Ils n’ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent, à l’exception d’un virage dans le design graphique et le logo de l’équipe.

Publicité

Avec l’augmentation de la communauté hispanique sur la côte Est de la Floride, Miami a joué la bonne carte pour s’approprier cette base de partisans qui leur est chère. Derek Jeter est une figure respectée dans la région et avec un excellent réseau de filiales, ce n’est qu’une question de temps avant que les Marlins sortent de leur torpeur. Mais pas tout de suite…

Les résultats se font toutefois toujours attendre sur le terrain et les prochaines années pourraient être tout aussi difficiles. Heureusement pour eux, ils ne peuvent pas faire pire que lors des dernières saisons.

Ajouts et départs

La haute direction a choisi de faire confiance au gérant Don Mattingly pour les deux prochaines saisons, avec une option mutuelle pour la campagne 2022. Un vote de confiance pour l’homme de 58 ans, qui aura du pain sur la planche cette année.

Les Marlins ont laissé aller quelques joueurs dont le lanceur Wei-Yin Chen et le joueur d’avant-champ Martin Prado, qui a pris sa retraite. Deux mouvements pour faire place à la jeunesse qui est très intéressante du côté de Miami. On pense à Sixto Sanchez, classé 26e meilleur espoir du baseball majeur. Il avait été acquis dans la transaction impliquant J.T Realmuto.

Les Marlins comptent aussi dans leurs rangs le joueur de deuxième but Isan Diaz (86e espoir), ainsi que les frères Mesa. Ces deux derniers sont considérés comme des projets à long terme, mais surtout comme les meilleurs espoirs internationaux de la formation.

Les deux joueurs ont quitté Cuba dans l’espoir de se tailler une place au sein du grand club, le jour venu. Pour Victor Victor Mesa, ce jour semble proche, lui qui trouve de plus en plus son rythme de croisière. Avec la jeune sensation Lewis Brinson au champ centre, Victor Victor Mesa et Victor Mesa Jr. pourraient terroriser les frappeurs adverses avec un champ quasi parfait. Au bâton, il faudra plus de patience. Les deux sont des projets à long terme.

Publicité

Pour entourer les jeunes joueurs de la formation, Derek Jeter a mis la main sur le vétéran Jésus Aguilar des Rays de Tampa Bay. Il était arrivé des Brewers après plusieurs saisons à Milwaukee. Il apportera beaucoup de puissance pour la jeune formation.

L’acquisition la plus intéressante pour Miami est le polyvalent joueur d’avant-champ, Jonathan Villar. Il a été acquis des Orioles de Baltimore en retour du lanceur gaucher Easton Lucas. Il amènera une autre dynamique à la formation floridienne, en plus d’être une menace sur les sentiers.

Les Marlins ont aussi signé le voltigeur Corey Dickerson, le receveur Francisco Cervelli et les lanceurs Brandon Kintzler, Yimi Garcia, Pat Venditte et Brad Boxberger. Ils ont aussi sélectionné le releveur Sterling Sharp au repêchage de la Règle 5 en décembre dernier.

Forces et faiblesses

Les jeunes verront beaucoup d’action cette saison et d’un point de vue objectif, les vétérans présents à Miami peuvent aider la jeune formation à espérer réduire leur nombre de défaites en 2020. Ils semblent en meilleure posture que la saison dernière.

Cependant, malgré un renforcement en relève, les lanceurs partants semblent toujours énigmatiques cette année. Sandy Alcantara aura beaucoup à faire. On remarque vraiment la perte tragique de José Fernandez aujourd’hui…

À quoi s’attendre en 2020 ?

La seule chose qui est possible de s’attendre et d’espérer pour Miami est un miracle pour ne pas terminer au dernier rang de leur division. Tout se joue sur le terrain et ils pourraient surprendre.

Toutefois, il serait irréaliste de penser que les Marlins feront les séries. La patience est une vertu qui s’acquiert avec de la patience. Les Marlins ont été assez patients.

Default image
Antoine Desrosiers
Alleyop360Attitude Football