Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Portrait 2020 : Braves d’Atlanta

Passion MLB est là afin de mettre la table en vue de la saison 2020. Toutes les équipes seront analysées par notre équipe d’ici le début de la saison. Quelles sont les chances des différentes équipes de bien performer? Quels joueurs feront la différence?

Au menu aujourd’hui : les Braves d’Atlanta

Tout comme lors de la saison 2018, la saison régulière 2019 aura été plus que satisfaisante pour les Braves d’Atlanta (97-65), qui sont toutefois arrivés à court en séries éliminatoires.

Publicité

Ils ont de nouveau terminé au premier rang de leur division, et tous les espoirs étaient permis pour la formation de Brian Snitker. Malgré une série âprement disputée contre les Cards de St. Louis, la formation de la Géorgie s’est inclinée en cinq rencontres. Elle n’accède donc pas à la série de championnat de la Ligue nationale pour une deuxième année de suite, et ce, même si les experts de MLB.com prévoyaient qu’ils pouvaient se rendre jusque-là. En effet, huit prédictions sur 10 mettaient les Braves en Série de championnat.

Un mélange entre les blessures à Freddie Freeman, des problèmes offensifs et quelques lacunes sur la butte auront eu la peau des Braves.

En disette depuis 1995, à l’époque où Chipper Jones, John Smoltz et Greg Maddux faisaient la loi, les Braves tenteront de remporter les grands honneurs à l’occasion de la saison 2020, où tous les espoirs sont permis.

Ajouts et départs

Les Braves ont été passablement actifs lors de la dernière entre-saison. Ils avaient surtout un gros dossier à régler : celui du joueur de troisième but vedette, Josh Donaldson. Malgré des efforts soutenus de la part de la haute direction des Braves, le joueur vedette s’est entendu avec les Twins du Minnesota.

Ils ont aussi laissé partir le rapide voltigeur Billy Hamilton.

Aspirants à la Série mondiale, les Braves ont ajouté quelques pièces intéressantes à leur formation en vue des prochaines saisons. Ils ont entre autres mis la main sur le voltigeur Marcell Ozuna pour stabiliser encore plus leur champ extérieur. Ozuna arrive à Atlanta avec un fort bagage d’expérience, surtout en séries éliminatoires avec St-Louis.

Publicité

Ils ont aussi mis la main sur le vétéran lanceur Cole Hamels. Ce dernier lutte présentement avec des douleurs à l’épaule gauche, mais il devrait être en mesure d’amorcer la saison avec les Braves. En 14 saisons dans le baseball majeur, le gaucher a cumulé plus de 163 victoires en 421 départs. Il a connu ses meilleures années entre 2011 et 2014 avec les Phillies de Philadelphie, où il était en lice pour le trophée Cy Young en 2011 et en 2012.

Les Braves ont aussi ajouté le receveur Travis d’Arnaud pour les deux prochaines saisons, ainsi que les releveurs d’expérience Chris Martin, Will Smith et Darren O’Day.

Le joueur le plus intrigant acquis est l’ancien lanceur partant des Mariners de Seattle, Félix Hernandez. King Félix luttera pour un poste de partant avec les Braves, lui qui est pressenti pour amener de la profondeur et de judicieux conseils aux jeunes lanceurs des Braves. Il pourrait voir de l’action en longue relève plus tard au cours de la saison, si les Braves devaient composés avec un problème de blessures. Chose certaine, il ne peut pas nuire à la formation géorgienne.

Adeiny Hechavarria viendra aussi solidifier l’avant-champ pour les Braves. En somme, de bonnes acquisitions qui permettront aux joueurs de profiter de quelques congés supplémentaires au fil de la saison, ce qui a grandement manqué à certains d’entre eux la saison dernière.

Forces et faiblesses

À l’image de la saison 2019, les principales forces des Braves seront leur fougue et leur rapidité, tous deux procurées par Ronald Acuña Jr. et Ozzie Albies. Sans compter Johan Camargo et Austin Riley, qui vont lutter tout le camp d’entraînement pour un poste au troisième coussin.

En contrepartie, il faudra que les Braves lèvent leur jeu d’un cran sur la butte. Les plus récentes acquisitions pourraient aider leur cause. Ils devront rester loin de l’infirmerie, mais il s’agit là du plus grand impondérable chaque année.

Publicité

À quoi s’attendre en 2020 ?

Les attentes sont plutôt élevées du côté d’Atlanta et avec raison. L’équipe n’a pas gagné la Série mondiale depuis 1995, et la haute direction fait les mouvements en ce sens depuis deux saisons déjà. Après s’être inclinés à deux reprises en Série de division, les Braves doivent maintenant atteindre la Série de championnat et la remporter.

Une présence en Série mondiale serait plus qu’appréciable. Moins que cela serait une déception pour les Braves, mais aussi pour les partisans. La route sera longue et parsemée d’embûches, mais le groupe semble uni. La saison sera très intéressante!