Les Blue Jays ont maintenant l’une des pires banques d’espoirs de la ligue

Pearson

Depuis quelques années, les Blue Jays pouvaient compter sur Vladdy et Bichette pour se vanter d’avoir l’un des meilleurs réseaux des mineures. Des joueurs comme Cavan Biggio, Lourdes Gurriel Jr. ou Danny Jansen ont aussi aidé à avoir de l’espoir pour le futur.

Mais maintenant? Ces gars-là ont un rôle important dans les Majeures. Ils ne sont donc plus des espoirs, ce qui fait en sorte que la liste des espoirs des Jays est moins reluisante qu’elle ne l’était.

Publicité

En fait, la troupe de Mark Shapiro et de Ross Atkins pointe maintenant au 27e rang de la ligue à ce chapitre. Seuls les Brewers, les Astros et les Reds, trois formations qui peuvent aspirer aux séries en 2020, font pire à ce niveau.

Dit comme ça, c’est assez dramatique. Par contre, en grattant un peu, il est possible de se rendre compte que les joueurs de position importants sont tous dans les Majeures, ce qui explique le fait qu’ils ne soient plus sur cette liste.

Les Jays sont vraiment passés à la prochaine étape de leur reconstruction. Les bons jeunes ne sont plus dans les mineures, mais ils ne sont pas encore dominants dans les Majeures. Ne reste maintenant qu’à leur donner du temps et qu’à combler les quelques trous chez les joueurs de position.

En regardant la liste des espoirs, il est de plus en plus clair qu’elle est taillée sur mesure pour les Jays. Pourquoi? Parce qu’elle est remplie de jeunes lanceurs prometteurs.

Publicité

Nate Pearson (1er espoir de l’équipe), Anthony Kay (4e), T.J. Zeuch (16e), ainsi que des lanceurs comme Trent Thornton, Ryan Borucki ou Jacob Waguespack seront aussi là pour tenter de se mériter un poste à court terme dans la rotation. À long terme, ce sont les Alek Manoah (3e), Eric Pardinho (5e) et Simeon Woods Richardson (6e) qui tenteront de faire leur place.

Les Jays sont donc 27e, mais ce n’est pas dramatique pour autant.

10e manche

  • Avis aux partisans qui seront à Dunedin au cours des prochaines semaines.

Publicité
  • Les joueurs sont à l’ouvrage.

Interactions du lecteur