La saine compétition entre Jackie Bradley Jr. et Kevin Pillar

Giants Diamondbacks Baseball

Après l’une de ses meilleures saisons en carrière, Kevin Pillar débarque au camp printanier des Red Sox de Boston dans le but de brouiller les cartes au champ extérieur.

L’annonce officielle n’a pas été faite par l’organisation du Massachusetts, mais tout porte à croire que les Red Sox offriront un contrat d’une saison et 4.25 M$ à Pillar.

Publicité

Il deviendra ainsi le quatrième voltigeur des Red Sox et surtout, un compétiteur aguerri à l’actuel voltigeur de centre, Jackie Bradley Jr.

Défensivement, Pillar a tout ce qu’il faut pour rivaliser avec les meilleurs voltigeurs du circuit. Offensivement, c’est plutôt une autre paire de manches. Heureusement pour lui, la dernière saison aura été révélatrice avec une moyenne au bâton de .264, sa deuxième meilleure en carrière avec plus de 100 matchs joués.

Il a aussi frappé un total de 21 circuits, un sommet en carrière.

Publicité

Pour le nouveau gérant Ron Roenicke, Pillar aura un impact possible avec la formation.

« Évidemment, de l’avoir au camp est important pour nous. Nous avons trois voltigeurs qui frappent de la gauche, alors d’avoir l’option d’en avoir un droitier est important pour nous ».

Bradley Jr., qui sera agent libre à la fin de la prochaine saison, n’a aucun problème à « perdre » quelques matchs au profit d’un joueur qui peut clairement aider. Il y voit une saine compétition.

« Je vais m’occuper de ce que je veux contrôler et jouer à ma manière. Je le respecte en tant que joueur. Je crois que n’importe qui peut jouer à ce niveau est très talentueux et il peut aider notre organisation des deux côtés du jeu. Ultimement, j’ai beaucoup de respect pour lui ».

Publicité

Avec la blessure à Alex Verdugo qui devrait lui faire manquer quelques semaines d’activités en début de saison, l’arrivée de Pillar est juste à point pour les Red Sox.

« Il va assurément être capable d’aider l’équipe à gagner. Si la haute direction croit qu’il peut faire une différence, alors amenez-le dans l’action », a conclu Bradley Jr.

Interactions du lecteur