Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Expansion du baseball en Gaspésie

Rare sont les occasions de pouvoir parler baseball et Gaspésie dans une même conversation! En ce sens, dès qu’il en est possible, il me fait plus que plaisir de mettre en lumière cette si magnifique région du Québec.

Dans le cadre de l’émission radiophonique Bon pied, bonne heure, émission matinale d’ICI Radio-Canada Première en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, l’animatrice Isabelle Lévesque recevait sur son plateau messieurs Jérôme Caron et Bruno Durette. Ces derniers sont respectivement Président de l’association de baseball mineur de Matane ainsi que Responsable du développement régional de Baseball Bas-Saint-Laurent.

Publicité

Pourquoi un tel entretien? Parce Baseball Bas-Saint-Laurent souhaite élargir son territoire et mousser l’effervescence du sport dans la péninsule.

Un renouveau

La pratique du baseball a évolué et n’est plus la même que celle de notre jeunesse. Fini le temps où les entraînements consistaient uniquement à frapper des balles à perpétuité. La version 2.0 des dits entraînements, comme le mentionne monsieur Caron, est plus intense et consiste en différentes stations de travail dans lesquelles on pratique les habiletés techniques et motrices. Le sport s’est dynamisé.

IMG-5797 2
La vie en Gaspésie. Sur la photo, Maxime Trudeau. – Photo: Maxime Trudeau

Il le fallait, car ce n’est un secret pour personne de dire que la mort lente des Expos a fait mal à plusieurs niveaux. Le soccer a commencé à prendre une place de plus en plus importante dans le paysage sportif gaspésien et québécois, et ce, oui, au détriment du baseball. Les terrains de balle ont été convertis en terrain pour ballon rond.

Publicité

Cependant, partout au Québec et particulièrement au Bas-Saint-Laurent, le baseball a le vent (du bas du fleuve) dans les voiles depuis quelques années et vogue en tout contrôle sur son fleuve océanique.

Des gens fiers de leurs succès

L’association de baseball mineur de Matane s’en tire particulièrement bien et ce depuis plusieurs années, tel que stipulé par les deux hommes. Il y a toujours eu du baseball au royaume des crevettes, notamment en raison des nombreux bénévoles qui y ont mis du cœur. L’asso veut profiter de sa popularité afin de démocratiser le sport en Gaspésie. Comment faire? Primo, en travaillant de pair avec les diverses associations de balles-molles et balles-rapides de la région. Deuxièmement, en organisant des parties à Matane, dans la Vallée et en Gaspésie, conjointement avec l’association de baseball de la Vallée de la Matapédia, qui ne cesse de s’épanouir depuis sa résurrection en 2018.

Carleton berges
La Baie-des-Chaleurs. Photo: Maxime Trudeau

Pour un joueur de baseball de Matane, quelle est la différence entre conduire trois heures pour se rendre jouer à La Pocatière ou trois heures pour se rendre à Gaspé? Là est la clef, selon moi, du succès d’un tel projet. Évidemment, le but ultime serait la création d’une association de baseball mineur gaspésienne à part entière dans un avenir rapproché.

Publicité

La Gaspésie, c’est si beau

J’ai cette vision, celle de jouer une partie de baseball sur les berges de la Baie-des-Chaleurs dans l’époustouflante municipalité de Carleton, par un bel après-midi de juillet ou allégresse et bonheur s’entremêleraient candidement. Avoir la vue au loin du Phare de Carleton sur la pointe Tracadigash et entendre rire et courir les enfants tout autour. Puis, admirer le coucher du soleil avec une bonne bière du Naufrageur à la main et finir la journée par un coucher de soleil entre amis autour d’un feu et avoir l’âme en paix, être heureux, tout simplement. Je vous le souhaite, chers Gaspésiens.

Phare Carleton
Phare de Carleton. – Photo: Maxime Trudeau