Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

De grandes attentes pour Mike Soroka en 2020

Vous avez bien lu. De grandes attentes pour Soroka en 2020 à Atlanta. Il n’est pourtant âgé que de 22 ans seulement… C’est du moins les attentes placées envers lui en vue de la prochaine saison.

« Je ne veux pas sonner comme si je m’y attendais, mais je sais de quoi je suis capable quand je suis à mon meilleur. Je comprends que si je suis capable de faire tout ce dont j’ai besoin pour que les choses fonctionnent pour moi, je peux avoir du succès au plus haut niveau»,  a mentionné le jeune lanceur droitier canadien lors d’une entrevue téléphonique avec The Canadian Press.

Ce n’est pas la confiance qui manque chez Soroka. Malgré que quelques observateurs soient un peu surpris du rendement du lanceur des Braves à sa première saison complète dans les Majeures, c’est tout le contraire pour le principal intéressé. L’Albertain savait de quoi il était capable lorsque sont gérant lui a confié un grand rôle dans la rotation la saison dernière.

Publicité

Une première saison étonnante

L’ancien de l’équipe canadienne junior a vraisemblablement connu une saison assez étonnante statistiquement parlant à sa première saison dans le show. Après avoir fait ses débuts en 2018 à Atlanta, Soroka s’est rapporté au camp des Braves en 2019 à North Port, en Floride, avec un seul objectif en tête : s’établir pour de bon avec le grand club.

C’est finalement une première saison ponctuée d’une moyenne de points mérités de 2,68 (troisième dans la Nationale), un WHIP exceptionnel de 1,11 et une fiche de 13 victoires contre seulement quatre revers en 29 départs la saison dernière qui ont fait de lui le futur de l’organisation au monticule.

Publicité

Ces impressionnant chiffres lui ont également permis de faire partie de l’équipe d’étoiles de la Ligue nationale au Match des étoiles en 2019 à Cleveland. Il a aussi terminé deuxième au scrutin pour l’obtention du titre de Recrue de l’année dans la Nationale derrière la sensation des Mets, Pete Alonso, et ses 53 coups de canons.

L’homme de confiance de Brian Snitker

2019 fut une remarquable saison pour Soroka, et tout porte à croire qu’il sera le partant numéro un des Braves en 2020. Il sera l’as d’une rotation composée de Cole Hamels,  de Mike Foltynewicz, de Max Fried et de Sean Newcomb. Le jeune lanceur sera sans doute épaulé d’un artilleur gaucher comme Hamels, prenant ainsi Soroka sous son aile.

Pour un lanceur de 22 ans affrontant les meilleurs frappeurs de son sport, la tâche sera lourde. Il devra mener les Braves à un troisième titre de division consécutif et ainsi à un séjour plus long que l’an dernier en séries.

Publicité

Rappelons-le, les Braves avaient été éliminés en cinq matchs à la suite d’un cuisant revers de 13-1 face aux Cards de St-Louis en Séries de division. Ce fût toute une déception pour l’organisation qui tente de ramener une première conquête de la Série mondiale à Atlanta depuis 1995.