Beltran était le véritable « parrain » du système de triche des Astros

920x920 (1)

L’étau se resserre de plus en plus sur Carlos Beltran, qui s’avère être le grand manitou du système de vol de signaux fomenté par les Astros de Houston lors de leur année victorieuse en 2017.

Le vétéran de 20 saisons est rapidement devenu le leader négatif et celui qui initia le système de tam-tam au moyen d’une poubelle à partir de l’abri. Alex Cora, alors instructeur, l’a appuyé dans sa malhonnête odyssée.

Publicité

Selon ce que Ken Rosenthal de The Athletic nous indique, Beltran et Cora ont trouvé ce moyen original de transmission des signaux de l’équipe adverse, car ils trouvaient que le système électronique initialement développé par l’équipe était trop lent.

L’ancien gérant des Astros, A.J. Hinch, a avoué avoir tenté en vain de mettre un terme aux efforts de tricherie organisés par Beltran et Cora, prouvant au passage l’immense pouvoir d’influence positif ou négatif de certains vétérans dans le sport professionnel.

Un système plus bruyant à la maison

Rappelons que lors des matchs locaux, l’équipe utilisait un moniteur situé près de l’abri des joueurs afin de capter les signaux filmés par une caméra positionnée au champ extérieur. Par la suite, lesdits signaux étaient transmis au frappeur au moyen de bruits codés provenant d’une poubelle faisant office de tambour.

Sur la route, le système différait et les signaux était acheminés à un coureur posté au deuxième coussin qui retransmettait ces derniers au frappeur. Cependant, un décalage subsistait, car les signaux provenaient de séquences précédentes captées par les caméras servant aux reprises et observés à partir de la salle réservée à cet effet.

Brian McCann, un autre vétéran de l’édition 2017, voyait l’influence néfaste que Beltran exerçait sur les jeunes de l’équipe et a senti le besoin d’intervenir, mais sans résultat. L’aura autour de Beltran était trop forte.

Publicité

Beltran n’a rien inventé

Le Wall Street Journal a rapporté qu’une lettre émanant du baseball majeur et étant adressée au directeur général alors en poste à Houston, Jeff Luhnow, indiquait que l’équipe avait développé, par le biais de certains membres travaillant dans les filiales des Astros, un algorithme intitulé Codebreaker qui facilitait le décodage rapide des signaux.

D’ailleurs, à ce sujet, le commissaire Manfred a réprimandé les Red Sox et les Yankees pour l’utilisation de cet algorithme.

Les Yankees ont utilisé ce moyen en 2015 alors que Beltran était avec l’équipe. La politique des Majeures concernant le vol électronique de signaux était en force, mais un sérieux laxisme prévalait à l’époque.

Beltran et Cora ont souhaité rendre ce système éprouvé encore plus rapide et distinctif, mais mal leur en pris car par leurs actions et leur pouvoir à influencer les autres, ils ont plongé une organisation complète dans l’embarras tout en faisant perdre la face aux dirigeants du baseball majeur.

À ce sujet, le propriétaire des Astros a affirmé que les joueurs auront une rencontre afin de les aider à gérer le dossier publiquement.

Publicité

C’est ce qui explique notamment pourquoi Beltran a perdu son emploi chez les Mets.

Interactions du lecteur