Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Voici l’état de la masse salariale des Red Sox

Depuis le début de la saison morte, Chaim Bloom a le mandat de réduire le payroll des siens. Avec plus de 30 millions de dollars au-dessus de la limite permise par la taxe de luxe, les proprios ne veulent pas vraiment dépasser encore une fois la taxe de luxe puisque les pénalités une fois qu’elle est dépassée pour une troisième année de suite sont énormes.

C’est dans cette optique-là que l’équipe a laissé aller plusieurs joueurs. Brock Holt, Steve Pearce, Jhoulys Chacin, Andrew Cashner, Mitch Moreland et Rick Porcello, pour ne nommer que ceux-là, sont devenus agent libre. Certains d’entre eux gagnaient trop et l’équipe a de la difficulté à se payer de nouveaux lanceurs.

Publicité

Cela fait en sorte qu’il reste peut-être des postes à combler, mais que la masse salariale des Sox a baissé. Les voilà rendus à 228 millions de dollars, soit 20 millions $ au-dessus de la limite permise.

Il s’agit d’un montant qui est moindre que les 238 millions de dollars du mois de novembre, mais qui n’atteint toujours pas les objectifs des grosses gommes des propriétaires.

Notez que ce montant tient pour acquis qu’Andrew Benintendi et Eduardo Rodriguez, qui pourraient passer devant un arbitre sous peu, signeront des contrats à environ 4.9 M$ et 9.5 M$, tel que projeté.

Publicité

Le problème? Si les Sox échangent un voltigeur comme Bradley Junior, ils devront le remplacer. L’économie nette ne sera donc pas de 11 millions de dollars, mais bien de 11 M$ moins le salaire du remplaçant. Cela complique la tâche, surtout en tenant compte qu’il reste des trous à combler, notamment sur la butte et à la droite de l’avant-champ.

Je vous rappelle que si les Sox dépassent la taxe de luxe de moins de 20 millions de dollars pour la troisième saison de suite, la pénalité sera de 50% par dollar dépensé. Les 20 millions de dollars supplémentaires seront soumis à une pénalité de 62% et tout dollar à partir de 248 millions de dollars dépensés sera taxé à 95%.

Publicité

À Chaim Bloom de jouer, maintenant.