Travis Shaw se réjouit de pouvoir frapper au Rogers Centre

Travis Shaw

Lors d’une entrevue radiophonique réalisée sur le MLB Network et diffusée au Sirius XM, Travis Shaw a partagé son excitation par rapport au fait qu’il frappera maintenant au Rogers Centre.

«Pour moi, j’ai toujours très bien vu la balle. Je veux dire, évidemment, la balle vole (là-bas), donc c’est positif. Je veux dire, vous ne pouvez pas l’ignorer. L’Est de l’Américaine est une très bonne division de frappeur pour les gauchers, je veux dire, Fenway, évidemment le champ droit est un peu difficile pour les circuits, mais tu es récompensé pour le champ gauche et le champ centre avec des doubles. Vraiment, toute la division est une très bonne division pour les frappeurs gauchers, et […] c’est quelque chose auquel on ne pense pas vraiment. Si les offres sont similaires, peut-être que tu les regardes un peu, mais évidemment, ce stade peut m’aider, il peut m’aider à obtenir de très bons chiffres si je suis en bonne santé et que je reviens où j’étais avant, donc je ne me plains pas du tout. »

– Travis Shaw

Passant les deux premiers campagnes de sa carrière avec les Red Sox de Boston, Shaw connaît bien la division, et il sait de quoi il parle lorsqu’il illustre les avantages du Fenway Park.

Publicité

L’athlète de 29 ans a par la suite renchéri en affirmant qu’il avait toujours été confortable au Rogers Centre et que ça pourrait l’aider à retrouver son rythme, lui qui l’a quelque peu perdu en 2019.

L’acquisition du joueur de champ intérieur polyvalent a passé inaperçu pour des raisons évidentes, lui qui a été mis sous contrat par les Blue Jays en même temps que Hyun-Jin Ryu, lanceur de renom.

Lorsqu’on se penche sur sa production de l’année dernière, on peut facilement comprendre pourquoi celui occupe majoritairement le troisième coussin est passé sous le radar.

Shaw venait en fait de connaître sa pire saison dans les Majeures, avec une désastreuse moyenne au bâton de .157. En 230 apparitions à la plaque, il n’y a ajouté que 7 coups de circuits et 16 points produits.

Publicité

C’est toutefois un rendement bien différent de celui auquel il a habitué les Brewers de Milwaukee, son ancienne équipe. En 2018, Shaw avait frappé 32 longues balles, produit 86 points et maintenu une moyenne de .241 dans leur uniforme.

Un tout autre joueur, vous me direz.

Le sachant capable de retrouver ce niveau, pas moins de 14 organisations ont démontré de l’intérêt envers le joueur de troisième but, mais c’est finalement Toronto qui s’est mérité ses services en échange de 4 millions de dollars.

Publicité

En plus de posséder un potentiel offensif intéressant, Shaw apportera une certaine flexibilité à l’alignement des Jays, pouvant autant remplacer Rowdy Tellez au 1er que Cavan Biggio au 2e, ou encore que Vladimir Guerrero Jr. au 3e.

Interactions du lecteur