Todd Helton sera t-il le prochain « Rox » à entrer au Temple?

Il y a eu Larry Walker, y aura-t-il Todd Helton?

Il y a à peine 48 heures, les portes du Temple se sont ouvertes pour le bien aimé Larry Walker. S’il a porté pendant de nombreuses années les couleurs des Expos de Montréal (six saisons), le nouvel intronisé a surtout passé la majeure partie de sa carrière à Denver avec les Rockies. On ne reste pas insensible à dix ans de carrière dans une même équipe, preuve en est, le choix de Larry Walker concernant la casquette qui apparaitra sur sa plaque à Cooperstown.

Larry est devenu le premier joueur de la franchise du Colorado à entrer au Temple des temples.

Publicité

Toddfather, LA légende des Rockies

Désormais, plus personne ne portera le numéro 33 au Colorado. Larry Walker est devenu une légende.

Mais à Denver, il y a aussi Todd Helton. Et Todd Helton est un héros aux yeux de tous et ce, depuis toujours. Todd Helton a passé l’intégralité de sa carrière avec les Rockies, soit 17 saisons entre 1997 et 2013. 17, comme le numéro qu’il a arboré dans le dos de son uniforme du début à la fin. Helton est né avec l’équipe et du sang noir et mauve lui coule encore dans les veines.

Frappeur hors pair, The Toddfather tel on le surnommait, n’a presque jamais frappé sous les .300 de moyenne. Avec 2519 coups sûrs en carrière, 369 longues balles, .316 de BA, .404 d’OBP et .953 d’OPS, Helton était une machine à frapper et une valeur sûre pour se rendre sur les coussins.

Voyez par vous même, ici.

Publicité

Le joueur de premier but des Rockies était tout simplement exceptionnel, mais ô combien sous-côté.

En 2000 et je ne sais pour quelle raison, Helton s’est fait plus que ravir le trophée de MVP dans la Nationale qui lui tendait les bras. Cette année-là, Helton avait présenté les chiffres suivants :

  • .372 de BA, 216 coups sûrs
  • 59 doubles
  • 42 HR
  • 147 points produits
  • 103 buts sur balles
  • .463 OBP, .698 de SLG, .1162 d’OPS

Enough said? Helton a, dans l’incompréhension totale, terminé à la 5e place pour le trophée derrière le lauréat Jeff Kent (33 HR, 196 hits, 125 RBI et .334 de BA) et les joueurs suivants : Barry Bonds, Mike Piazza, Jim Edmonds.

On appelle cela l’effet Coors Field et c’est pour le moins assez ridicule.

Bref, tout cela pour vous dire que Todd Helton a connu une carrière exceptionnelle et a rendu année après année, des copies presque parfaites. Un tel aboutissement ne doit tomber inaperçu dans les yeux des experts qui ont la lourde tâche de désigner qui mérite sa place au Temple de la Renommée, et qui ne la mérite pas.

Avec 16.5% des votes en 2019 pour sa première année d’éligibilité et 29.2% en 2020, Todd Helton sera sans doute un candidat à prendre très au sérieux pour les années à venir!

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football