Rays de Tampa Bay : la ville de St. Petersburg intervient

Les Rays de Tampa Bay auraient entrepris un processus pour empêcher la ville de St. Petersburg de redévelopper leur terrain de baseball, le Tropicana Field, qui s’étend sur une superficie de 86 acres.

Selon Josh Soloman, du Tampa Bay Times, l’équipe est prête à s’opposer à toutes les tentatives que le la ville a l’intention de prendre pour faire des rénovations. L’annonce a été faite dans une annonce de l’équipe envers le conseil municipal.

Publicité

Pour le maire de St. Petersburg, Rick Kriseman, l’idée d’aller jouer une moitié de saison à Montréal n’est pas une option. Il croit que cela représenterait trop de difficultés à différentes échelles.

Cependant, l’organisation des Rays, à commencer par le propriétaire principal Stu Sternberg, persiste à explorer cette idée, déplorant que ce serait le meilleur moyen d’éventuellement conserver le baseball dans la région à long terme.

Publicité

La ville a donc définitivement intérêt à appliquer des rénovations au Tropicana Field, qui, pour elle, demeure hors de tout doute l’endroit où l’équipe disputera ses matchs dans le futur.

La ville de St. Petersburg et l’équipe des Rays sont donc clairement opposés pour ce qui est de l’avenir du baseball à Tampa Bay.

Les Rays sont présentement sous un contrat qui assurera leur présence au Tropicana Field jusqu’à au moins 2027. Les deux partis auraient intérêt à s’entendre d’ici peu, sans quoi la MLB pourrait elle-même intervenir et trancher là-dessus.

Default image
Daniel Birru
Alleyop360Attitude Football