Pour Pedro Martinez, Mike Fiers est un traître

Après Jessica Mendoza, c’est au tour de Pedro Martinez de jeter son grain de sel dans le dossier Astros de Houston.

Pour l’ancienne gloire des Expos, Mike Fiers a brisé les règles du clubhouse. Il est à proprement parler un traître.

Publicité

Pour lui tout se résume à ceci : personne ne voudra plus jouer avec lui. C’est qu’il y a une loi non écrite qui dit qu’on ne doit pas trahir ses coéquipiers (encore moins ses anciens coéquipiers) de cette façon.

« Si tu es intègre, tu trouves des façons d’avertir ton monde en disant  » Hey, tu pourrais être dans le trouble si tu fais ça. Je ne veux pas en faire partie ». Tu appelles ton DG et tu lui dis ou tu appelles quelqu’un de la MLB ou peu importe en disant que tu ne veux pas en faire partie. Au pire, tu demande à l’équipe de t’envoyer ailleurs.»

Le point est simple, c’est qu’il n’avait pas à utiliser les médias pour créer ce monstre et que tout aurait pu se faire à l’interne d’une certaine façon. Okay, je peux comprendre, mais si ce n’est réglé qu’à l’interne, en sachant que des gens de haute instance étaient impliqués, c’est un peu difficile non?

Publicité

Il ajoute aussi que pour lui, il s’agit d’une façon lâche de régler un problème pour Fiers. Que s’il avait encore fait partie des Astros, son geste aurait eu plus de valeur qu’une fois parti. Sans oublier qu’aucun joueur ne voudra avoir un stool dans sa formation.

Malgré ce côté «briseur de règles» de Fiers que Pedro Martinez n’apprécie pas, il est d’accord avec les sanctions. En gros, il croit que la MLB se devait de faire du ménage et de punir les Astros pour leurs gestes, mais que Fiers n’aurait jamais dû le faire de cette façon.

Mais qu’on aime ou pas, le résultat est le même, les Astros ont triché comme rarement nous avons pu le voir dans le monde du baseball.

Source : The Score

Default image
Alexandra Philibert
Alleyop360Attitude Football