Pas de congédiement en vue pour Alex Cora

*Mise à jour : c’était les informations qui circulaient à cette heure-là. Depuis, il a perdu son poste.

À en croire la haute direction des Red Sox de Boston, le gérant Alex Cora ne sera démis de ses fonctions tant et aussi longtemps que les conclusions de l’enquête l’impliquant dans les scandales de vols de signaux par voie électronique ne seront pas complétées.

Publicité

L’organisation des Red Sox souhaite attendre les sanctions imposées à Cora avant d’effectuer quelconque action dans le dossier. Rappelons que du côté de Houston, le propriétaire de l’organisation, Jim Crane, n’a pas attendu bien longtemps avant de congédier le directeur général Jeff Luhnow et le gérant A.J Hinch, tous deux impliqués directement dans le vol des signaux en 2017 et 2018.

À la lumière des allégations présentées dans un manifeste de neuf pages par le baseball majeur et son commissaire Robert Manfred, les Red Sox pourront aussi sévir à l’endroit de celui qui était entraîneur sur le banc pour les Astros lors des faits en 2017.

Selon Jeff Passan de ESPN, les sanctions à l’endroit de Cora pourraient être exemplaires, lui qui est considéré comme le cerveau derrière les vols de signaux.

Stroman ajoute son grain de sel

Publicité

Le lanceur des Mets de New York et ex-lanceur des Blue Jays de Toronto, Marcus Stroman, a profité des accusations lancées à l’endroit d’Alex Cora pour ajouter son grain de sel dans la situation.

En mai 2019, Cora avait dit que Stroman « rivalisait d’une manière différente des autres et que cela ne plaisait pas toujours à ses adversaires ».

Aujourd’hui, c’était à Stroman de rire de la situation en mentionnant « qu’il avait été toujours bien élevé par ses parents ». Pour lui, pas question de mentir ou d’agir différent. L’intégrité passait avant tout.

Publicité

« (Cora) a eu l’audace de dire que je rivalisais d’une manière qui ne plaisait pas à tous. Je trouve cela bien comique aujourd’hui avec les allégations » – Stroman

Stroman entamera l’année avec les Mets après avoir été transigé par les Blue Jays à la date limite des transactions 2019. Les Blue Jays avaient obtenu les lanceurs Antony Kay et Simeon Woods Richardson.