Les Reds peuvent enfin rêver à une grande saison

Aquino

L’arrivée toute récente de Nicholas Castellanos au sein des Reds de Cincinnati est venue parachever un long travail chez les Reds. Après une longue reconstruction et quelques assauts rondement menés l’an dernier, les voilà désormais forts d’un effectif à même de jouer les premiers rôles. État des lieux…

Douze mois de transactions et jolis coups qui ont transformé l’équipe

Même si sa venue est forcément une bonne chose, Castellanos ne représente pas à lui tout seul la mutation des Reds.

Publicité

L’hiver a été particulièrement riche avec les venues de Mike Moustakas, du japonais Shogo Akiyama (il reste un inconnu pour nous, mais ça reste tout aussi excitant à suivre) et du lanceur partant Wade Miley. Et le voltigeur Castellanos donc. Un bel hiver…

Le chantier de la rotation a commencé il y a plus d’un an

Mais la transformation de l’équipe n’a pas commencé dès la fin de saison dernière. Sonny Gray a été le premier joli coup, lui qui était en souffrance chez les Yankees. Avec ce pari réussi, les Reds avaient déjà posé la première pierre de la future rotation.

Le très gros coup a été bien entendu la venue de Trevor Bauer, qui a réellement mis la lumière sur les nouvelles ambitions de l’équipe.

Bauer
Trevor Bauer – Photo : Cincinnati Enquirer

Ajoutés aux deux partants excellents déjà en place, Luis Castillo et Anthony DeSclafani, cela fait une belle brochette de partants. Wade Miley arrive avec une bonne expérience et de belles statistiques (hormis pour son passage à Baltimore, mais on peut même dire qu’il s’est déjà fait une belle carrière).

Publicité

Seulement deux des cinq partants probables en 2020 étaient là il y un an.

Aristides Aquino a aussi été la belle surprise l’an dernier, celle qui a grandement aidé les Reds dans l’établissement d’un champ extérieur de qualité. Solide, il a facilité la tâche des dirigeants.

Un alignement suffisant pour dépasser Brewers, Cubs et Cardinals?

Voilà un bel alignement qui résume tout. Le closer Raisel Iglesias n’est pas en reste et Michael Lorenzen a beaucoup de qualités.

En comparaison aux concurrents de la division, je trouve que l’équipe se défend plutôt bien. Les Brewers n’ont pas une aussi bonne rotation et les Cubs sont en souffrance au niveau de leur enclos. Les Cardinals semblent toutefois encore au-dessus du lot, plus denses et sur une meilleure lancée.

Publicité

S’il fallait renforcer un seul poste? Celui de receveur. Le marché est compliqué sur ce poste cet hiver et ce sera difficile. Ceci dit, les Reds ont l’air décidé, alors sait-on jamais?

Interactions du lecteur