Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les Braves vont pouvoir passer au plan B

Tout ce qu’il voulait, c’était une quatrième année. La belle histoire entre Josh Donaldson et les Braves a pris fin hier quand les Twins du Minnesota ont réussi à convaincre le Bringer of Rain de s’installer chez eux pour les quatre prochaines années. Les Braves ne lui en offraient que trois. Quand on n’arrive pas à s’entendre, il faut parfois faire ses valises et partir. Merci pour tout, Josh, la communauté Braves a été ravie de te voir porter fièrement nos couleurs et de te voir donner ton maximum sur le diamant à chaque game.

Next!

Publicité

Upgrade oblige!

À Atlanta, on n’est pas du genre à pleurnicher le départ de quelqu’un. À Atlanta, il n’y a jamais de problèmes, il n’y a que des solutions. Josh parti, il faut passer à autre chose et laissez-moi vous dire que les hautes instances de l’équipe ont plus d’un tour dans leur sac. L’équipe ne peut régresser, car force est d’admettre que perdre un élément comme Donaldson, on s’en serait bien passé.

Atlanta est une place forte du baseball, une réelle institution. N’en déplaise à certains. Depuis deux saisons, l’équipe a trouvé sa voie, progresse, mûrit. Elle joue désormais les premiers rôles et n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin.

Les Braves vont combler ce départ avec du lourd, du très lourd. Croyez-moi!

Arenado, le scénario idéal

J’en parle depuis plus d’un mois : “Si les Braves perdent Donaldson, attendez-vous à voir Nolan Arenado débarquer à Atlanta!”

Même si la merveille du Colorado est toujours liée à son club pour les prochaines années, celui-ci pourrait lever l’option sur son contrat et faire ses valises pour rejoindre Atlanta. Ça coûterait un bras aux Braves, et une poignée de prospects (Christian Pache, Kyle Wright, Drew Waters, Ian Anderson), mais ça en vaudrait tellement la peine. Les Rockies savent que la maison Braves regorge de recrues prometteuses et si la “transaction” venait à aboutir, les deux partis seraient selon moi gagnantes.

À un moment donné, il faut bien sortir le chéquier. Ce n’est pas dans l’habitude des Braves de dépenser à outrance pour se bâtir une équipe. S’il faut le faire et que ça porte ses fruits, on ne blâmera pas Alex Anthopoulos.

Bryant en régulier ou comme monnaie d’échange

L’autre scénario, tout aussi farfelu, serait de voir Kris Bryant poser ses valises à Atlanta. Les Cubs veulent alléger un peu leur masse salariale, ils viennent tout juste de passer au travers l’arbitrage en offrant à Bryant un pacte de 18,6 millions de $. Ils restent néanmoins très proches du plafond salarial imposé par la MLB et veulent à tout prix éviter de payer la taxe de luxe qui fait tant mal aux équipes.

Publicité

Les Cubs ne seraient donc pas contre l’idée d’alléger leurs finances en envoyant Bryant à Atlanta contre une paire de prospects. Bryant pourrait se payer une ou deux bonnes années aux Braves et essayer d’aller chercher un deuxième titre de Champion de la Série mondiale après celui de 2016. Les Braves eux, veulent un trophée au minimum dans les trois prochaines années.

Dans la plus pure des folies, Kris Bryant pourrait même servir de monnaie d’échange pour permettre aux Braves de se payer …. Nolan Arenado. Vous me suivez?

Ça serait le mariage à trois presque parfait! Tout le monde se rendrait service.

Riley, solution interne

Tout cela n’est qu’hypothèse et spéculation. D’autres équipes bien sûr sont aussi dans le coup au sujet de ces deux joueurs de classe mondiale, je pense notamment aux Cardinals et aux Nationals. St. Louis est une ville et une franchise attirante pour tout bon joueur de baseball, Arenado y serait bien.

Les Nats eux, risquent de faire glisser leur jeune joueur Carter Kieboom du champ extérieur au troisième but afin de combler le départ de Rendon aux Angels. Donc Arenado ou Bryant à Washington, je n’y crois pas.

À Atlanta, on n’est pas sans solutions. Si jamais personne ne vient, le gérant pourrait toujours compter en interne sur l’excellent Austin Riley, voire Johan Camargo.

Auteur d’une très prometteuse première saison (80 matchs, 18 HR, 42 RBI), Riley jouerait à sa position naturelle et pourrait être une excellente surprise et un véritable upgrade pour l’équipe.

Publicité

Espérons voir plus clair dans les prochaines semaines, voire les prochains jours.

J’ai le feeling que quelque chose de gros se prépare à Atlanta.