Les Blue Jays doivent solidifier leur champ extérieur

Puig

À quelques semaines du début du camp d’entraînement printanier dans le baseball majeur, quelques joueurs n’ont toujours pas signé d’entente avec l’une des 30 formations du circuit Manfred. C’est le cas du voltigeur cubain Yasiel Puig.

Bien qu’il s’agirait d’une acquisition exceptionnelle sur le plan offensif, est-ce que les Blue Jays doivent absolument lui consentir un contrat, sachant très bien toute l’attraction qu’il pourrait y avoir autour de lui?

Publicité

Parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en, dit le dicton!

Depuis son arrivée dans le baseball majeur, Puig n’a pas fait parler de lui que pour les bonnes raisons. Ses frasques sur le terrain (bagarres, altercations avec les arbitres) et hors du terrain (altercations avec ses coéquipiers, comportements excentriques) ont fait de lui un coéquipier difficile à accepter. Ses pairs n’ont pas toujours été tendres à son endroit, principalement depuis qu’il a quitté Los Angeles.

Même si Puig est en contact avec les White Sox et les Marlins, les Blue Jays devraient tenter de lui faire entendre raison. Peut-être aura-t-il un impact positif sur le terrain, au nord de la frontière. Souvent, cela se passe entre les deux oreilles et s’il est bien encadré, il pourrait rayonner par ses performances offensives et défensives, plutôt que ses altercations avec les autres.

Nick Senzel est-il la solution?

Publicité

L’acquisition de Puig ne signifierait toutefois pas une amélioration au poste de champ centre pour Toronto. Si Lourdes Gurriel se retrouve à gauche et Yasiel Puig à droite, cela donnerait le champ centre à Randal Grichuk. Ce n’est pas la solution optimale.

Nick-Senzel
Photo : Michael Hickey/Getty Images

Toutefois, avec la signature de Shogo Akiyama chez les Reds de Cincinnati, ces derniers seraient disposés à échanger la jeune étoile montante Nick Senzel.

Bien que l’athlète de 24 ans ne soit pas à sa position naturelle, il a connu une saison recrue plus qu’intéressante au champ extérieur. Les Blue Jays de Toronto pourraient assurément s’informer du prix pour le polyvalent joueur, qui a cumulé 12 circuits et 20 doubles à sa première saison chez les grands.

Si les Blue Jays ont tenté d’ajouter du mordant à leur rotation avec Ryu, Roark et Anderson, ils pourraient donner un coup de pouce au champ extérieur avec Senzel.

Publicité

Ils devraient miser sur cette option, plutôt que sur un joueur qui pourrait briser la chimie dans le vestiaire et sur le terrain.