Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le directeur général des Rockies est-il vraiment à sa place?

La situation commence à patiner chez les Rockies. J’espère très honnêtement que Jeff Bridich sait ce qu’il fait, mais cela m’étonnerait beaucoup. Après avoir accumulé des erreurs ces dernières années (mais qui n’en fait pas?), voilà qu’il s’est mis à dos Nolan Arenado.

Des signatures onéreuses pour des résultats discutables

Le DG en place depuis 2014 a commis de nombreuses erreurs dans ses choix : les contrats octroyés à Ian Desmond, Wade Davis, Jake McGee et Bryan Shaw,  laisser partir libre Adam Ottavino et DJ LeMahieu, n’effectuer aucun mouvement l’été dernier quand l’équipe était en tête de la division… entre autres.

Une situation qui, ajoutée au problème qui survient avec Nolan Arenado, pousse de nombreux partisans à demander son départ.

Publicité

Il y a même une pétition, si le cœur vous en dit.

Une frilosité qui déplaît fortement à Arenado

Nolan Arenado l’a dit, les rumeurs sur son échange, ce n’est pas le problème.

“Je ne suis pas fâché par rapport aux rumeurs. Ça va plus loin.”

Ce qui ne lui plait pas du tout, c’est le manque d’investissements de l’équipe cet hiver.

Il est très fort probable qu’en signant son contrat de huit ans en début d’année, on lui assuré que la franchise ferait son maximum pour combler les trous et faire de l’équipe première une machine de guerre.

Les Rockies n’ont fait venir personne depuis, et encore moins depuis la fin de saison qui a été catastrophique.

Kyle Freeland
Kyle Freeland a été affreux en 2019 – Photo : Sports Illustrated

Trop optimistes, les responsables à la tête de l’équipe estiment que les joueurs n’ont pas joué à leur niveau et que la même équipe, sans exception, est capable de faire mieux l’an prochain.

Publicité

Même quand ils reconnaissent publiquement un besoin à combler (un receveur en l’occurence), ils ne sont pas capables de faire mieux que de signer des joueurs dans les équipes mineures.

Si cela me rend fou, cela doit être quelque chose dans la tête de Nolan…

Ça sent mauvais…

En définitive, il me semble qu’on en arrive à un point où Nolan Arenado n’a plus vraiment foi en sa franchise et en son directeur général pour gagner.

La situation devient problématique et si Nolan veut partir, les offres pour l’obtenir seront moins élevées. Peut être que Bridich a été radical hier pour refaire monter les enchères?

L’histoire du serpent qui se mord la queue…

Bref, pincez-moi si je dis une bêtise, mais c’est soit Nolan soit Bridich qui tombe à l’eau.

Publicité

Pouvu que ce soit Bridich.