La flexibilité est à l’honneur chez les Blue Jays

Sentez-vous la même chose que moi? L’odeur fraîche des crampons parcourant un terrain de baseball se rapproche de nous!

Dès le 13 février prochain, lanceurs et receveurs se rapporteront à leur camp printanier respectif, ce qui sonnera le début du spring training, mais surtout la fin de l’hibernation des amateurs de baseball. Mais ont-ils vraiment hiberné? J’en doute avec tout ce qui s’est passé lors de cette saison morte.

Cela dit, ce n’est pas parce que le tout a bougé grandement que toutes les questions ont trouvé réponse. C’est le cas des Blue Jays.

Publicité

On le sait tous, Toronto ne peut pas nécessairement viser la Série mondiale en 2020. Toutefois, ça ne veut pas dire qu’il n’y a rien de brillant devant eux. Les jeunes sont là. Ils doivent prendre de l’expérience, mais dans quelques années, si tout se passe bien, les Blue Jays devraient être de nouveau compétitifs.

Sauf que d’ici là, si on se penche sur 2020, il y a beaucoup de questions.

Le premier but

Qui sera au premier but avec le départ de Justin Smoak? Vite comme ça, je vous dirais Travis Shaw. C’est le seul joueur qui détient le plus d’expérience à cette position. Quand même bien qu’il peut être au 3e et au 2e but. Appelez-le monsieur polyvalent, mais ça donne beaucoup d’options à Charlie Montoyo.

Sachez aussi que plusieurs avancent que d’ici quelques saisons (voire même en 2023 selon Keegan Matheson), Vladimir Guerrero Jr. sera celui qui prendra possession de cette position.

Permettez-moi d’en douter pour le moment, surtout avec sa forme physique qui semble être encore meilleure qu’avant. Cela dit, revenons à nos moutons de 2020.

Publicité

Côté receveur, le tout semble être clair. Danny Jansen devrait garder le poste de partant. Mais est-ce que ce sera le cas longtemps? Il ne faudrait pas oublier que les Jays ont les espoirs Gabriel Moreno et Alejandro Kirk à cette position aussi.

Mais honnêtement, il faut le dire, le plus gros point d’interrogation se situe au poste de frappeur désigné.

Que faire pour le DH?

Au cours des années précédentes, nous avons vu Justin Smoak, Edwin Encarnacion, Rowdy Tellez ainsi que Kendrys Morales. Toutefois, pour 2020, il n’y a aucun joueur dans la formation qui crie en grosse lumière néon « je suis un frappeur désigné ».

Certains avanceront le nom de Guerrero Jr., mais je doute que les Jays ne veuillent l’utiliser que pour ça. En fait, le pion important pour le DH, c’est Travis Shaw. Le fait qu’il soit polyvalent, comme j’ai mentionné plus haut, permettra à Montoyo de bouger ses pions. Il pourra employer Shaw au 3e et Tellez au 1er s’il veut reposer les jambes de Guerrero Jr., mais conserver son bâton. Ajoutez à ça la polyvalence de Cavan Biggio, qui peut jouer à six positions…

Peut-être que finalement plusieurs questions sont toujours sans réponses parce que les Jays ont beaucoup d’options devant eux et que de faire un choix à l’heure où on se parle ne servira à rien.

Avec toutes ces options, est-ce que trop, c’est comme pas assez?  Seul l’avenir nous le dira, mais une chose est certaine, les Blue Jays respectent leur vision de «flexibilité» pour la prochaine campagne.

Sources : Jays Journal | MLB

Default image
Alexandra Philibert
Alleyop360Attitude Football