Kluber le Ranger du Texas veut faire régner sa loi

Pour la première fois depuis un bon nombre d’années, Les Rangers du Texas vont se présenter au camp printanier avec les outils adéquats pour essayer de fonder une rotation partante qui a de l’allure. Pour pouvoir bien figurer dans l’Ouest de la division et dans leur stade flambant neuf, les Rangers ont mis la main cet hiver sur l’expérimenté Corey Kluber.

Pari risqué pour certains, gros coup pour d’autres, l’arrivée de Kluber au Texas est vu d’un bon œil par les experts, qui semblent certains d’un retour en forme du double vainqueur du trophée Cy Young (2014 et 2017).

Publicité

Kluber : Tout cela, c’est du passé

Limité à sept sorties la saison passée avec les Indians en raison d’une fracture au bras, Corey Kluber semble avoir mis de côté pour de bon ses pépins physiques. Le principal intéressé se dit « être dans l’état de forme qu’il faut être à ce stade de l’année », que « tout date le l’été dernier » et que tout cela est maintenant « derrière lui. »

Médicalement parlant – et c’est un expert en la matière qui vous parle – une fracture osseuse pose moins de problème d’une déchirure ligamentaire ou tendineuse. En gros, un os qui se casse sera encore plus solide après guérison.

Même si Kluber s’est cassé son principal outil de travail (avant-bras droit), celui ci ne devrait pas lui poser de problèmes cette saison.

Alors, à quel Corey Kulber aura-t-on droit en 2020 du côté du Texas?

Un Kluber en santé serait de bonne augure pour des Rangers en quête d’identité et de reconnaissance dans une division où l’on ne parle que des rivaux texans, les Astros.

Publicité

Entre 2014 et 2018, Kluber a lancé 160 parties pour les Indians et a affiché un excellent record de 83 victoires contre 45 défaites, avec 2.85 de MPM, à peine 1,02 de WHIP et a retiré une moyenne de 10.13 frappeurs par neuf manches lancées. C’est de ce Kluber là dont les Rangers auront besoin et le joueur est prêt à faire régner sa loi.

Partant numéro un?

Les Rangers sont convaincus d’avoir fait le bon choix en embauchant l’ex lanceur des Indians. Ils en sont tellement persuadés qu’ils vont surement lui confier la balle pour le premier match de la saison. Si ça ce n’est pas un gage de confiance.

La rotation partante des Rangers devrait se constituer ainsi :

  • Corey Kluber (33 ans)
  • Mike Minor (32 ans)
  • Lance Lynn (32 ans)
  • Kyle Gibson (32 ans)
  • Jordan Lyles (29 ans)

Cette rotation ressemble plus à un club du 3e âge, mais cela reste néanmoins une rotation expérimentée. Le premier trio devrait apporter quelques précieuses victoires à l’équipe texane, MAIS je mets un point d’interrogation sur le bas de la rotation.

Après avoir manqué les Anthony Rendon, Josh Donaldson ou tout récemment Nick Castellanos, les Rangers auront fort à prouver à leurs partisans que leur choix de miser sur Kluber aura été le bon!

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football