Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Au tour des Red Sox de se faire prendre la main dans le sac

Il semble bien que lorsque la MLB a ouvert une enquête sur les Astros de Houston concerant des possibles accusations d’avoir volé les signaux, il ne s’agissait que de la pointe de l’iceberg.

Publicité

En effet, trois personnes qui étaient avec les Red Sox au cours de la campagne 2018 ont déclaré à The Athletic que pendant cette saison régulière, certains joueurs ont visité la salle de reprise vidéo pendant les matchs pour apprendre les séquences de signaux que leurs adversaires utilisaient. Cette salle est à quelques pas de l’abri au Fenway Park.

« C’est de la tricherie. Parce que vous utilisez une caméra pour zoomer sur l’entrejambe du receveur, et vous déchiffrer le système de signaux, pour prendre cette information et la donner au coureur », a dit une de ces trois personne.

Comme on pouvait s’y attendre, les Red Sox ont refusé de commenter.

Le système de Boston n’était possible que lorsqu’un coureur était au deuxième but. Le coureur pouvait alors regarder la séquence du receveur, puis informer le frappeur en conséquence.

« Vous avez un tas de gens qui sont vraiment bons à la tricherie et tout le monde sait que les autres le font. Si vous avez un lion et un cerf, alors le lion peut vraiment profiter du cerf. Il y a donc beaucoup de cerfs qui n’ont pas fait attention tout au long de la saison », a déclaré une personne avec les Red Sox 2018.

Les Red Sox étaient alors sous les ordres d’Alex Cora, un ancien membre de l’organisation des Astros. Il n’y a certainement pas de hasard ici.

Publicité

« Peu importe ce qui est disponible pour les équipes, ils vont en profiter. La MLB le sait. Vous avez cette technologie qui est disponible où vous avez 20 caméras sur le terrain, caméras qui peuvent regarder les signaux », a ajouté un ancien joueur.

La MLB doit donc trouver une solution, et vite. D’ailleurs, la ligue cherche à développer une technologie qui permettrait aux lanceurs et aux receveurs de communiquer sans que ce soit possible de voler l’information.

On peut douter que le problème sera réglé rapidement, mais il est rassurant de savoir que la ligue adresse cette plaie. Toutefois, attendez-vous à ce que ce genre d’histoires continuent de sortir dans les prochaines semaines, voire les prochains mois. Les Astros et les Red Sox ne sont certainement pas seuls dans cette situation.

La boîte de pandore est maintenant ouverte.

Publicité

10e manche

  • Concernant les Astros : les joueurs ne seront pas punis, mais la direction le sera probablement.