Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Arbitrage : recevoir sa juste part… finalement

Ce vendredi, les quelque 150 joueurs admissibles à l’arbitrage et leur équipe devront échanger demandes et offres salariales pour la prochaine saison. S’ils ne peuvent pas conclure d’accord avant les audiences prévues à la mi-février, un arbitre devra trancher pour l’un ou l’autre, mais pas entre les deux. Plusieurs grandes vedettes se soumettront à ce processus, dont Mookie Betts, Aaron Judge et Cody Bellinger.

Judge et Bellinger à juste prix

À leur première année d’admissibilité, les vedettes des Yankees et des Dodgers pourraient bien faire sauter la banque.

Publicité

Depuis ses débuts dans les Majeures en 2017, Cody Bellinger est tout simplement électrisant! Une longue liste de distinctions et deux présences au Match des étoiles, les Dodgers ne lui ont versé que 1.725 millions $ sur trois ans. Selon plusieurs sources, un arbitre accorderait cette année entre 11 et 12 millions $ à Bellinger si les Dodgers ne peuvent le convaincre de signer un contrat formel avec eux. Ce montant serait le plus haut jamais accordé lors d’une première audience.

Photo : USA Today

Dans le cas d’Aaron Judge, le prix est moins impressionnant. Incroyable à sa première saison, le Juge n’a touché qu’un maigre 535 000$. À ses deux dernières saisons, les blessures l’ont malheureusement limité, diminuant grandement sa valeur. C’est pourquoi un arbitre forcerait les Yankees à ne lui verser qu’environ 6.4 millions $ en 2020, dix fois plus qu’en 2019. Les Yankees ont cependant peu l’habitude de s’en remettre à un arbitre et devraient conclure une entente avec le voltigeur avant la date de l’audience.

Un autre record pour Mookie?

Le voltigeur vedette des Red Sox de Boston est un champion de l’arbitrage. À sa première année d’admissibilité, l’arbitre avait donné raison à Betts et avait forcé les Sox à lui verser 10.5 millions $, le troisième plus haut total donné lors d’une première audience. L’année suivante, son titre de MVP avait convaincu les Red Sox de lui verser 20 millions $, un record pour un joueur à sa deuxième année d’admissibilité. Betts a une nouvelle chance de marquer l’histoire cette année. Si les Red Sox et lui ne s’entendent pas d’ici la mi-février, il pourrait se voir accorder un contrat de 27.7 millions $ pour une petite année, un autre record pour son statut.

betts4
Mookie Betts – Photo : Boston Sports Extra

Avec deux records et une médaille de bronze de l’arbitrage, la première année d’autonomie de Mookie Betts s’annonce déjà intéressante!

Publicité

Une règle un peu injuste…

Lors de ses trois premières années de service dans les Majeures, un joueur gagne plus souvent qu’autrement le salaire minimum du baseball ou presque (sauf indication contraire comme dans le cas de Luis Robert des White Sox). Rien n’oblige les équipes à faire autrement.

Les White Sox offrent 50 millions de dollars à l’espoir Luis Robert

Un joueur peut aussi être admissible à l’arbitrage s’il a entre deux et trois ans de service, et qu’il se trouve dans le 22% de joueurs de ce groupe totalisant le plus de temps sur l’alignement de 25 joueurs de son équipe. C’est notamment le cas de Bellinger, qui compte deux ans et 162 jours de service. Cela ne lui donnera toutefois pas le droit à l’autonomie plus tôt, mais seulement à une année de plus d’admissibilité à l’arbitrage.

Publicité

Sources : MLB et Spotrac