Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Marcell Ozuna et Nicholas Castellanos : analyse des deux meilleurs voltigeurs restants

Les agents partent décidément comme des petits pains (expression typiquement française) ou comme les cadeaux de Noël à cette époque de l’année. Il va sans dire que je m’en réjouis, et je ne dois pas être le seul. Aucun d’entre nous n’a envie de revivre les incessantes rumeurs que nous avons eu l’an dernier jusqu’au mois de mars voire avril. Harper et Machado vous vous souvenez?

Deux voltigeurs sont encore disponibles cependant : Marcell Ozuna ainsi que Nicholas Castellanos.

Publicité

Des points communs

Si des besoins se font sentir à ce poste, il y a de fortes chances que les prétendants au titre se tournent vers l’un des deux. S’ils ont le même âge ou presque, ils se distinguent par leur contact avec la balle similaire. L’équipe qui les choisira saura compter sur un frappeur régulier. Ils sont tous les deux agressifs au bâton et prennent des risques, sans toutefois se faire éliminer trop souvent sur trois prises. Sur ce point-là, ce sont donc deux excellents joueurs.

De la même manière, on peut dire que leur capacité à se rendre sur le premier coussin est vraiment similaire. Les OBP en carrière et en 2019 d’Ozuna sont de .329 et .330 et ceux de Castellanos sont de .326 et .337.

Castellanos, plus rapide et meilleur potentiel en défense

Castellanos a pour lui un avantage tout de même important : il est rapide. Il vole moins de buts qu’Ozuna, mais aucun des deux n’est de toute façon un grand voleur. Sa vitesse de pointe entre le marbre et le premier but est toutefois un atout. Entre les deux joueurs, sur leurs 100 courses les plus rapides en 2019, 88 l’ont été par Castellanos.

Sa défense est meilleure également. La comparaison est difficile, car les chiffres à l’échelle de la carrière donnent raison à Ozuna tandis que Castellanos a rejoint le champ extérieur en 2017 seulement, peinant à jouer un rôle la première année. Ozuna a connu davantage de couacs et il a perdu de la puissance avec son bras suite à ses problèmes à l’épaule. Castellanos a encore une marge de progression et moins de pépins physiques; donc il y a de bonnes raisons de penser qu’il sera plus performant à l’avenir.

Publicité

Ozuna, plus puissant, mais plus cher

Niveau puissance, Marcell Ozuna tient la corde, sauf cette année du moins. Castellanos a connu une demi-saison de très haut niveau, mais elle n’est pas à l’image de l’ensemble de sa carrière, aussi belle soit-elle. Il doit encore confirmer. Ozuna a confirmé avec le temps qu’il avait les moyens de faire voyager la balle. Il semble être une valeur sûre sur ce point.

Marcell Ozuna
Crédit : Scott Kane/AP

Niveau contractuel, les deux hommes pourraient être gourmands. Ozuna a déjà bien confirmé demande aux alentours de 20 millions de dollars par saison, mais il doit aussi convaincre que son épaule ne le gênera plus. Avec Castellanos, on pourrait craindre l’effet du feu de paille et que son passage aux Cubs ne se répète pas ailleurs…

Dernier détail : l’équipe qui engagera Ozuna devra lâcher un tour de repêchage, car il avait fait l’objet d’une offre qualificative de la part des Cardinals, tandis que Castellanos est totalement libre.

Alors, lequel choisiriez-vous?

Publicité

Source : MLB