Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les Yankees ont le feu vert pour couvrir Gerrit Cole d’or

Comme vous le savez, les Yankees sont à la recherche d’un lanceur de premier plan. Cela tombe bien : il y a justement un lanceur de premier plan (Gerrit Cole) qui est disponible.

Deux, si on compte Stephen Strasburg. Mais j’y reviendrai.

Publicité

Puisque les Yankees sont prêts à tout pour gagner, le proprio de l’équipe a donné le feu vert à Brian Cashman pour dépenser. Le DG des Yankees peut, en toute liberté, faire une offre record à l’artilleur.

Selon ce qui circule, une offre de plus de 250 millions $ pourrait être déposée par les Yankees – et, ultimement, par les Angels. Les Bombardiers sont prêts à tout pour attirer le lanceur loin de sa Californie natale.

Jeff Passan note que le désir des équipes de sortir les gros bidous dès maintenant pourrait rendre ce derby moins long que ceux des gros noms de la dernière saison morte. Tant mieux.

Est-ce que cela sera assez pour le convaincre de signer à New York? À suivre.

Et les Angels?

Depuis quelques jours, l’attention médiatique de Cole est concentrée sur les Yankees. Cela laisse donc les Angels un peu plus loin dans les rumeurs.

Publicité

Est-ce seulement un sentiment extérieur ou les Angels sentent-ils vraiment le vent tourner? À vous de me le dire : ces derniers embarquent dans le derby Stephen Strasburg.

Hier, les Nationals ont confirmé ne pas avoir les moyens de signer Strasburg ET Anthony Rendon. Ils savent que les deux joueurs feront de l’argent comme de l’eau.

C’est d’ailleurs l’arme sur laquelle les Angels doivent miser s’ils veulent signer Strasburg. Le lanceur n’acceptera pas de signer à rabais à Anaheim, c’est certain.

L’ancien des Nationals est certainement la deuxième option des Yankees et des Angels présentement. Cela ne veut toutefois pas dire que les deux lanceurs signeront respectivement dans le Bronx et à Los Angeles puisque d’autres équipes sont dans la course.

À eux (les Angels) de s’organiser pour ne pas se retrouver les mains vides. La grogne serait trop importante chez les partisans.

Publicité

10e manche

  • Un nouveau receveur débarque au Minnesota.