Les meilleurs receveurs de la dernière décennie

GettyImages-988508506-740x493

L’année 2019 sonne le glas de la dernière décennie, ce qui nous donne l’occasion de faire un petit survol des dix dernières années. Dans les dernières semaines, nous avons analysé les positions du champ extérieur et intérieur. Nous avons alors classé les 10 meilleurs joueurs à chacune d’elles.

Allons-y maintenant avec la position numéro deux : le receveur. Le receveur est le général de la défensive, la seule personne qui peut voir chaque portion de l’action qui se joue en face de lui, sans doute le joueur le plus important sur le terrain. Même s’il est étrange de récompenser un joueur pour, essentiellement, tromper un arbitre, le cadrage d’un lancer est une facette très importante de la position.

Voici les 10 meilleurs receveurs de la dernière décennie. N’oubliez pas, ce n’est pas la science infuse!

1 – Buster Posey (2010-2019)

Publicité

Posey mène tous les receveurs de cette décennie au point de vue des statistiques. Il est le seul receveur à mettre en place une moyenne au bâton de .300 pour la décennie, et a le meilleur pourcentage de présences sur les buts. Il est deuxième au chapitre de la puissance et il a également remporté un titre de MVP et un de Recrue de l’année, sans oublier ses trois bagues.

2 – Yadier Molina (2010-2019)

Il n’est pas amusant d’avoir à choisir entre Molina et Posey. Dans n’importe quelle autre décennie, contre n’importe quel autre receveur, il aurait été le choix numéro un.

3 – Salvador Perez (2011-2019)

Perez a toujours semblé être le successeur de Molina. Il a beaucoup été ralenti par les blessures, mais il a tout de même remporté six Gants dorés d’affilée. Perez était le cœur et l’âme d’une équipe des Royals qui a remporté sa première Série mondiale en 30 ans, et il est assez jeune pour être le cœur et l’âme de la prochaine équipe championne des Royals.

4 – Russell Martin (2010-2019)

De 2006 à 2016, les équipes de Martin n’ont raté les séries éliminatoires que deux fois. Il est toujours au centre de ces équipes, le gars qui a été là avant et qui peut vous y amener à nouveau.

5 – Brian McCann (2010-2019)

Les meilleures années de McCann ont été surtout avant que cette décennie ne commence, mais il a certainement tenu le fort dans les années 2010 aussi. Il mène tous les receveurs cette décennie au classement des circuits, avec 179, et il est troisième au classement des points produits, cinquième au chapitre des coups sûrs et des points produits et quatrième au total des matchs joués.

Publicité

6 – Jonathan Lucroy (2010-2019)

Après la saison 2014, Lucroy n’avait pas seulement l’air d’un des meilleurs receveurs du baseball, mais d’un éternel candidat au titre de joueur par excellence. Après avoir invoqué sa clause de non-échange pour faire avorter une transaction avec les Indians en 2016, cependant, il a beaucoup ralenti.

7 – Carlos Ruiz (2010-2017)

Ruiz a remporté sa seule Série mondiale dans la décennie précédente, mais il a eu ses meilleures années dans celle-ci, y compris une fantastique année 2012. En fait, il a reçu des votes de MVP dans trois années consécutives, de 2010 à 2012.

8 – Matt Wieters (2010- 2019)

Au début de la décennie, Wieters a été considéré comme l’un des meilleurs prospects des Majeures, mais il ne s’est pas avéré être ce type de joueur. Il a disputé quatre Matchs des étoiles cette décennie, a remporté deux Gants dorés et a frappé 67 circuits de 2011 à 2013.

9 – J.T. Realmuto (2014-2019)

Realmuto a joué dans les ligues majeures au cours des six dernières années. Il a été repêché en troisième ronde par les Marlins de Miami en 2010. Au cours des trois saisons suivantes, le jeu du receveur a continué à s’améliorer. Il a également commencé à recevoir la reconnaissance pour son travail acharné. À ce stade, Realmuto est reconnu pour être le meilleur receveur de la MLB.

10 – Francisco Cervelli (2010-2019)

Publicité

Cervelli est-il le receveur le plus méconnu de la décennie? Il a passé la première moitié des années 2010 à soutenir Jorge Posada, Martin et McCann. Les Yankees l’ont échangé en novembre 2014, et sa carrière a finalement pris son envol.

Mentions honorables à Alex Avila, Welington Castillo, Yasmani Grandal, Wilson Ramos et Kurt Suzuki.

Interactions du lecteur