Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les meilleurs matchs de la dernière décennie

L’année 2019 sonne le glas de la dernière décennie, ce qui nous donne l’occasion de faire un petit survol des dix dernières années. Dans les dernières semaines, nous avons analysé toutes les positions sur le terrain. Nous avons alors classé les 10 meilleurs joueurs à chacune d’elles.

Nous avons même fait l’exercice avec le poste de gérant et avec les formations. Mais qu’en est-il des affrontement entre ces dernières?

Voici les 10 meilleurs matchs de la dernière décennie. N’oubliez pas, ce n’est pas la science infuse!

1 – Match 7 de la Série Mondiale de 2016 : Cubs 8, Indians 7 (10e manche)

Publicité

Après avoir résisté à un déficit inattendu de 3-1 dans la série, les Cubs construisent une avance de 5-1 dans les manches 4 à 6, jusqu’à ce que Cleveland marquent deux points sur un mauvais lancer de Jon Lester. L’avance était de 6-3 entrant en huitième manche. Face à Aroldis Chapman, Brandon Guyer a claqué un double de deux points dans la droite et Rajai Davis a suivi avec le coup le plus mémorable de la décennie. Après que Bryan Shaw des Indians ait saboté le match en neuvième, Ben Zobrist y est allé d’un double en 10e. Chicago a ajouté un point d’assurance, pour mettre fin à la sécheresse de 108 ans des Cubs.

2 – Match 3 de la Série Mondiale de 2018 : Dodgers 3, Red Sox 2 (18e manche)

L’erreur d’Ian Kinsler en 13e manche sur ce qui semblait être une balle au sol assez routinière de Yasiel Puig a permis à Los Angeles d’égaliser le marathon, après qu’un jeu défensif tout aussi médiocre eut permis aux Red Sox de prendre les devants dans la première moitié de la manche. Nathan Eovaldi et une succession de releveurs des Dodgers se sont partagé le travail jusqu’à ce que Max Muncy mette fin à la septième manche de relève d’Eovaldi avec une claque en solo.

3 – Match 6 de la Série Mondiale de 2011 : Cardinals 10, Rangers 9 (11e manche)

Bien sûr, le triple égalisateur de David Freese en fin de neuvième, juste au-dessus de la portée de Nelson Cruz, est probablement un des coups les plus célèbres de la décennie. Il a prolongé le match de sorte qu’encore plus de magie allait pouvoir se produire en 10e et 11e manche pour propulser la série dans un premier match numéro 7 d’une Série mondiale en neuf ans.

4 – Match de meilleur deuxième de la Ligue Américaine en 2014 : Royals 9, Athletics 8 (12e manche)

La remontée tardive de Kansas City, compilant trois simples, deux buts sur balles et quatre buts volés pour réduire une avance de 7-3 à 7-6 en huitième, était le début d’un retour historique. Et à nouveau en 12e manche, les Royals ont construit le point victorieux.

5 – Match 5 de la Série de division de la Ligue américaine en 2015 : Blue Jays 6, Rangers 3

Les Blue Jays ont rebondi après un déficit de 2-0 dans la série, et ils venaient d’égaliser la marque grâce au circuit d’Edwin Encarnacion en sixième manche. En début de septième, Rougned Odor vient marquer sur un retour de lancer de Russell Martin vers Aaron Sanchez qui touche le bâton du frappeur. Le match a été retardé de 18 minutes, d’abord pour que les arbitres délibèrent sur ce que serait la décision appropriée, puis pour nettoyer le champ de débris jetés des gradins du Rogers Centre. Toronto est revenu de l’arrière puis José Bautista a délié l’impasse avec l’un des circuits les plus mémorables de la décennie. La manche a duré 53 minutes.

Publicité

6 – 28 septembre 2011 : Rays 8, Yankees 7 (10e manche)

Les Rays avaient réussi à surmonter un déficit de neuf matchs dans la course au meilleur deuxième pour égaler les Red Sox dans la dernière semaine de la saison. Mais au dernier soir de la saison régulière, David Price s’est fait malmené et les Yankees préservait une avance de 7-0 après sept manches. Pendant ce temps, à Baltimore, Boston avait pris une avance de 3-2 sur les Orioles après un retard de 86 minutes en raison de la pluie. Alors que les Sox et les Orioles attendaient le retour au jeu, Tampa Bay a commencé sa remonté avec une huitième manche de six points, couronnée par le circuit de trois points d’Evan Longoria. Les Rays ont égalé la marque en fin de neuvième puis Longoria y est allé d’une autre longue balle pour envoyer les Rays en séries éliminatoires, les Red Sox ayant saboté leur avance.

7. Match 1 de la Série de division de la Ligue nationale en 2010 : Phillies 4, Reds 0

La décennie a commencé avec l’une des meilleures performances de lanceurs en séries éliminatoires de tous les temps. Le regretté Roy Halladay en était à sa première saison avec Philadelphie et a prouvé qu’il valait le prix payé. Ayant déjà lancé un match parfait cette année-là, il a lancé seulement le deuxième match sans point ni coup sûr dans l’histoire des séries de la MLB, retirant huit frappeurs au bâton et permettant seulement un but sur balles en cinquième manche.

8 – Match 3 de la Série de division de la Ligue nationale en 2010 : Orioles 2, Yankees 3 (12e manche)

De tous les grands héros des Yankees, de Joe DiMaggio à Derek Jeter, Raul Ibanez n’est pas celui qui vient à l’esprit. Mais avec New York à égalité dans sa série avec Baltimore à un match chacun, Ibanez est venu à la rescousse à deux reprises. En retard 2-1 en neuvième, Joe Girardi a choisi d’amener le joueur de 40 ans  pour remplacer Alex Rodriguez. Ibanez a frappé le premier lancer loin à droite pour égaliser le match. Puis en 12e, il a complété le travail en donnant une victoire de 3-2 aux Yankees.

9 – Match 5 de la Série de division de la Ligue nationale en 2019 : Nationals 7, Dodgers 3 (10e manche)

Il était clair que Washington avait quelque chose de magique. Il semblait toutefois que la magie avait manqué, tirant de l’arrière 3-1 en septième. Après que Clayton Kershaw se soit sorti du trouble en septième manche, Dave Roberts l’a renvoyé pour la huitième. Anthony Rendon débuta la huitième avec un circuit, portant la marque à 3-2. Sur le lancé suivant, Juan Soto a frappé une longue balle pour forcer des manches supplémentaires. Et en 10e manche, Howie Kendrick a envoyé les Dodgers à la maison pour de bon avec un grand chelem.

Publicité

10 – Match 6 de la Série de championnat de la Ligue américaine en 2019 : Astros 6, Yankees 4

Seulement six fois une équipe a obtenu son laisser-passer pour la Série mondiale sur un circuit. José Altuve a poursuivi son excellence de plusieurs années en séries éliminatoires en expédiant le tir d’Aroldis Chapman vers les voies ferrées à gauche du Minute Maid Park. C’était le point culminant d’une neuvième manche épique, alors que DJ Lemahieu venait de créer l’égalité avec une longue balle de deux points.