Les meilleurs lanceurs partants de la dernière décennie

L’année 2019 sonne le glas de la dernière décennie, ce qui nous donne l’occasion de faire un petit survol des dix dernières années. Dans les dernières semaines, nous avons analysé les positions du champ extérieur et intérieur, incluant les receveurs. Nous avons alors classé les 10 meilleurs joueurs à chacune d’elles.

Nous sommes maintenant rendus sur la butte avec la position numéro un : le lanceur partant. Aucune position n’a changé le plus au cours de la dernière décennie, et certainement au cours des 30 dernières années, que celle du lanceur partant. Parfois nous ne les laissons même pas commencer le match du tout, ils arrivent après l’ouvreur…

Voici les 10 meilleurs lanceurs partants de la dernière décennie. N’oubliez pas, ce n’est pas la science infuse!

1 – Clayton Kershaw (2010-2019)

Publicité

Kershaw a remporté son premier trophée Cy Young de la Ligue nationale à l’âge de 23 ans, en 2011, et il en a remporté deux autres depuis lors. Vos petits-enfants vous demanderont ce que c’était que de le voir jouer.

2 – Max Scherzer (2010-2019)

Il a fallu un certain temps à Scherzer pour devenir le lanceur dominant qu’il est maintenant, mais aujourd’hui il pourrait être le lanceur le plus intimidant au monticule.

3 – Madison Bumgarner (2010-2019)

Bumgarner a été la pièce maîtresse de trois différents championnats pour les Giants, et pour deux d’entre eux il a essentiellement remporté le titre par lui-même. Quand vous regardez en arrière à cette décennie, et que vous pensez aux séries éliminatoires, Bumgarner est le premier lanceur qui vous vient à l’esprit.

4 – Justin Verlander (2010-2019)

Verlander était déjà un lanceur formidable quand la décennie a commencé, mais ce n’est qu’à l’âge de 27 ans, qu’il est devenu à son meilleur. Il s’est aussi acheté une bague de la Série mondiale et, très probablement, une place à Cooperstown.

5 – Chris Sale (2010-2019)

Lorsque les White Sox l’ont finalement laissé commencer un match en 2012, il a cumulé sept saisons étoiles d’affilée. Son transfert à Boston lui a donné sa première bague de la Série mondiale.

Publicité

6 – Cole Hamels (2010-2019)

Comme beaucoup d’autres lanceurs sur cette liste, il a éclos dans sa trentaine. Sa moyenne de 2.36 à Chicago en 2018 a été le point culminant de ses dix dernières années.

7 – Zack Greinke (2010-2019)

Il a remporté le trophée Cy Young de la Ligue américaine en 2009 et a ensuite connu la pire année de sa carrière en 2010 lors de sa dernière saison à Kansas City. Après cela, cependant, il a été extraordinaire. Il a même remporté cinq fois le Gant doré.

8 – Felix Hernandez (2010-2019)

À son apogée, il n’y avait rien de mieux que le roi Félix. Il a remporté des victoires à deux chiffres pendant huit saisons consécutives (sur des équipes qui n’ont pas toujours été aussi bonnes). Et n’oublions pas son plus grand moment, ce jour d’août 2012 où il était, tout simplement, parfait.

9 – Stephen Strasburg (2010-2019)

Au cours des neuf premières saisons de sa carrière, Strasburg a bâti sa réputation sur un mélange de trois lancers à savoir une balle rapide électrique, une balle courbe à faire plier les genoux et un changement de changement de vitesse figeant le plus aguerri des frappeurs.

10 – Jacob deGrom (2014-2019)

deGrom est le 20e lanceur à remporter plusieurs Cy Young et le 11e à le remporter consécutivement. Sur six saisons, il a a une superbe moyenne de points mérités de 2,62 ERA, mais il n’a que 66 victoires en carrière contre 49 défaites. Il traîne son équipe depuis son arrivée dans les Majeures.

Mentions honorables à Johnny Cueto, Corey Kluber, Jon Lester, David Price et CC Sabathia.

Default image
Sébastien Berrouard
Passionné de Baseball depuis ses neuf ans, soit depuis plus de 20 ans, il aime tout ce qui se rattache au plus grand passe-temps des américains. C'est donc avec grand plaisir qu'il analyse les faits et gestes des acteurs de la MLB.
Alleyop360Attitude Football