Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les meilleures performances individuelles de la dernière décennie

L’année 2019 sonne le glas de la dernière décennie, ce qui nous donne l’occasion de faire un petit survol des dix dernières années. Dans les dernières semaines, nous avons analysé toutes les positions sur le terrain. Nous avons alors classé les 10 meilleurs joueurs à chacune d’elles.

Nous avons même fait l’exercice avec le poste de gérant, les formations, les matchs et les transactions. Mais qu’en est-il des performances individuelles? Les joueurs veulent tous des carrières longues et constantes. Mais parfois, une saison parfaite suffit.

Voici les 10 meilleures performances individuelles de la dernière décennie. N’oubliez pas, ce n’est pas la science infuse!

1 – Bryce Harper (2015)

Publicité

.330/.460/.649, 42 circuits, 99 points produits, 10 bWAR

Les fans étaient excités à l’idée que Harper arrive en 2015, mais qui au monde aurait pu voir cela venir? D’une certaine façon, Harper a été puni pour cette saison depuis.

2 – Mookie Betts (2018)

.346/.438/.640, 32 circuits, 80 points produits, 10.9 bWAR

Voici ses coups pour plus d’un but : 47 doubles, cinq triples et 32 circuits. De plus, il a volé 30 buts.

3 – Miguel Cabrera (2012)

.330/.393/.606, 44 circuits, 139 points produits, 7.1 bWAR

Cabrera peut avoir été aidé par le fait ne pas avoir autant de concurrence dans la catégorie de la moyenne au bâton, mais il a tout de même gagné la Triple Couronne.

4 – Jacob deGrom (2018)

10-9, 1.70 MPM, 269 retraits au bâton, 9.6 bWAR

Cela pourrait être la saison historique la plus confondante, dans laquelle deGrom a lancé 217 manches avec un une moyenne de points mérités de 1,70 et a gagné seulement 10 matchs.

5 – Mike Trout (2018)

.312/.460/.628, 39 circuits, 79 points produits, 10.2 bWAR

Il a fait tout cela tout en manquant 22 matchs, ce qui rend cela d’autant plus étonnant. Ensuite, vous regardez en arrière et vous réalisez qu’il le fait à chaque année.

Publicité

6 – Mike Trout (2016)

.315/.441/.550, 29 circuits, 100 points produits, 10.5 bWAR

Il a remporté son deuxième titre de joueur par excellence en 2016, devançant Betts tout en ratant sa deuxième saison de 30 circuits et 30 buts volés par une seule longue balle.

7 – Giancarlo Stanton (2017)

.281/.376/.631, 59 circuits, 132 points produits, 7.9 bWAR

C’était l’année de puissance que nous avions toujours attendu de la part de Stanton. S’il pouvait juste rester en bonne santé pour une saison entière.

8 – Josh Hamilton (2010)

.359/.411/.633, 32 circuits, 100 points produits, 8.7 bWAR

L’histoire de Hamilton est l’une des plus dramatiques de toute l’histoire du baseball, mais nous ne devons pas oublier à quel point un frappeur terrifiant, quand il était à son meilleur.

9 – Justin Verlander (2011)

24-5, 2.40 MPM, 250 retraits au bâton, 8.6 bWAR

Verlander a lancé 251 manches, plus que tout autre lanceur dans une saison cette décennie, et y est allé d’une fiche de 24-5.

10 – Mike Trout (2014)

Publicité

.287/.377/.561, 36 circuits, 111 points produits, 7.6 bWAR

C’est l’heure pour une autre saison de Trout. Rien à ajouter.

Mentions honorables à José Bautista en 2010, Kris Bryant en 2016, Clayton Kershaw en 2014, Joey Votto en 2010 et Christian Yelich en 2019.