Les Blue Jays ont des décisions contractuelles à prendre d’ici ce soir

Dès ce soir, à 20 heures, les 30 équipes de la ligue devront avoir déterminé quels joueurs se seront mérité une offre de contrat. On parle ici de joueurs qui sont éligibles à l’arbitrage et non pas de ceux qui ont moins de trois ans de service ou des agents libres.

Il s’agit donc d’une date importante pour toutes les équipes de la ligue et l’organisation des Jays ne fait pas exception. Même s’il n’y a pas de décisions de la trempe de Jackie Bradley Jr. – j’ai d’ailleurs hâte de voir ce que les Sox feront avec lui – à prendre, il y a quand même quelques joueurs qui doivent stresser au moment d’écrire ces lignes.

Publicité

Pour commencer, voici les joueurs qui sont éligibles à être qualifiés (tendered, en anglais) ou pas :

  • Anthony Bass ;
  • Brandon Drury ;
  • Ken Giles ;
  • Derek Law ;
  • Luke Maile ;
  • Matt Shoemaker.

Logiquement, seuls deux candidats peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Il est absolument certain que les Jays ramèneront Ken Giles et Matt Shoemaker dans le giron de l’équipe ce soir. Après tout, Giles doit leur appartenir pour pouvoir être échangé.

S’il est établi qu’Anthony Bass et que Derek Law sont des joueurs qui ne changent pas grand-chose à une organisation, la plupart des partisans seront sans doute indifférents quant à la décision qui sera prise dans leur cas.

Les deux cas les plus intrigants sont certainement ceux de Brandon Drury et de Luke Maile. Pourquoi? Parce que leur retour ou non à Toronto en dira long sur la confiance de l’organisation envers les jeunes.

Si Luke Maile revient, le message sera clair : les Jays n’ont pas confiance au tandem Jansen/McGuire. Toutefois, à la lumière de leurs performances, il serait étonnant de voir Maile être de retour à Toronto en 2020.

Publicité

À moins que les rumeurs de transaction soient plus fortes que prévu?

Le cas de Drury est toutefois un peu moins clair. S’il revient, c’est pour assurer une présence derrière Vladdy au troisième but et derrière Rowdy au premier coussin. Notons qu’il est aussi en mesure de jouer à l’arrêt-court et dans le champ, ce qui en fait un joueur d’utilité à petit prix (salaire projeté de 2.5 millions de dollars). Toutefois, son manque de constance pourrait forcer les Jays à aller voir ailleurs.

S’il revient, ce sera en quelque sorte un message à Vladdy. Après tout, on parle quand même du gars qui a débuté la saison 2019 au troisième coussin…

La réponse à toutes nos questions à 20 heures.

Publicité

10e manche

  • Gabe Kapler commence à mettre son empreinte sur ses Giants.

Interactions du lecteur