Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La MLB menace de se dissocier des mineures dès 2021

Les négociations d’un nouvel accord sur le baseball professionnel entre les Ligues majeures de baseball et les ligues mineures ont pris un tournant dangereux au courant des assises d’hiver du baseball à San Diego, en Californie. La proposition de la ligue d’éliminer jusqu’à 42 équipes des mineures ne passe absolument pas et le fossé se creuse de plus en plus entre les deux partis.

La MLB tient tellement à son idée qu’elle en est venue à menacer les ligues mineures de couper tous les ponts avec elles dès 2021. Une telle décision marquerait la fin de 120 ans de partenariat entre le Show et son système de développement.

Publicité

« Venez-vous en les gars! On s’en va! »

C’est essentiellement ce qu’a laissé entendre la MLB par voie de communiqué au courant de la fin de semaine. Après plusieurs jours de négociations difficiles, à la table et par médias interposés, la Ligue a publié une déclaration dans laquelle on peut lire :

« [Si les ligues mineures ne sont pas intéressées à conclure un accord], les clubs de la MLB seront libres de s’affilier avec n’importe quelle équipe ou potentielle équipe aux États-Unis, incluant les équipes indépendantes, ou de s’établir dans des villes où ce n’est pas permis de concurrencer une équipe affiliée selon le présent accord. »

Dans un langage moins juridique, ceci signifie que si les mineures et les Majeures ne réussissent pas à s’entendre d’ici la fin du présent accord prévue le 30 septembre 2020, le système des mineures comme on le connait disparaîtra complètement.

Une nouvelle structure

Publicité

Pour développer les espoirs de demain, les équipes se tourneraient donc vers un nouveau système ferme monté de toutes pièces par la MLB. Selon Baseball America, la nouvelle structure se baserait sur les 28 équipes du système actuel qui appartiennent directement à une équipe des Majeures.

À celles-ci, on ajouterait certaines équipes Triple-A et Double-A existantes qui choisiraient de rester avec la MLB, essentiellement pour garder le prestige de recevoir des espoirs vedettes chaque année. Finalement, comme en fait état la déclaration de la ligue, les équipes indépendantes, comme Québec et Trois-Rivières (on jase, là) seraient également les bienvenues dans cette nouvelle structure qui compterait environ 90 équipes, soit 30 de moins que la proposition à la source du conflit.

Publicité

Les Majeures persistent et signent sur leur proposition d’un système à 120 équipes de développement. Les menaces n’aideront en rien les négociations, et laissent entrevoir le style qu’adoptera la MLB avec l’Association des joueurs dans quelques années alors que leur convention collective arrive aussi à échéance.