La mairesse de Tampa Bay est ouverte à l’idée de la garde partagée

Castor

Dans tout le dossier de l’histoire de la garde partagée entre les Rays et la ville de Montréal, le maire de St. Petersburg (Rick Kriseman) s’est souvent prononcé sur le sujet. Il l’avait d’ailleurs manifesté on ne peut plus clairement au début du mois quand il avait affirmé ne plus vouloir négocier avec Montréal dans le cadre de la garde partagée.

Rarement la mairesse de Tampa Bay, Jane Castor, s’est prononcée sur le sujet. Elle l’a toutefois fait hier dans le cadre d’une entrevue.

Publicité

À ses yeux, l’idée de la garde partagée était tout d’abord une bien drôle d’idée. Par contre, pour celle qui se dit une éternelle optimiste, elle voit maintenant en ce projet une manière de conserver les Rays à Tampa.

Si on regarde d’un point de vue baseball, les assistances sont en baisse et les cotes d’écoute sont en hausse. Il pourrait donc y avoir deux contrats [un à Tampa, un à Montréal] de télévision pour augmenter les revenus. (…) Ce serait aussi plus facile pour les partisans puisque 81 parties, c’est beaucoup.

Laissons-les explorer, c’est une nouvelle idée. – Castor

La mairesse a d’ailleurs eu quelques discussions avec les Rays depuis que son homologue de St. Petersburg a fermé la porte au projet. Les membres des Rays lui ont dit qu’ils aimeraient avoir un stade en place pour 2025, ce à quoi elle a répondu que la possibilité d’en avoir un à Tampa existait.

Publicité

Il n’y a toutefois pas de négociations à ce point-ci, mais une rencontre pourrait se dessiner dès le mois de janvier pour en parler. Elle affirme que les Rodwies, le club de soccer que l’équipe possède suivrait les traces des Rays en déménageant à Tampa.

Elle a d’ailleurs confirmé que, même si le bail lie les Rays à St. Pete jusqu’en 2027, il y a moyen de s’arranger. « Redévelopper le terrain de 86 acres [du Tropicana Field] a de la valeur pour eux et cela leur donnerait une raison d’aller de l’avant avec notre projet, » a-t-elle affirmé.

Publicité

Vient-elle de donner un nouvel élan au projet? À suivre.

Interactions du lecteur