Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Forts de leur grosse rotation, les Reds seront à surveiller en 2020

Depuis 12 mois, les Reds prennent les grands moyens afin de s’améliorer. Les ajouts de Sonny Gray, de Trevor Bauer, de Wade Miley et de Mike Moustakas démontrent clairement que la formation veut se redonner ses lettres de noblesse rapidement.

Sans oublier la grosse transaction qui a amené Yasiel Puig en Ohio, qui n’a pas fonctionné.

Publicité

C’est principalement en analysant leur rotation de partants qu’il est possible de réaliser à quel point ils ont une belle chance d’obtenir du succès en 2020.

  • Luis Castillo ;
  • Sonny Gray ;
  • Trevor Bauer ;
  • Wade Miley ;
  • Anthony DeSclafani.

Rien de trop grave.

Avec Castillo et DeSclafani qui ont bien fait en 2019 et qui sont dans l’organisation depuis quelques années, les Reds démontrent être en mesure de développer de bons lanceurs. On y ajoute Gray, qui a retrouvé confiance à Cincinnati (ou loin de New York, selon la manière dont on se raconte l’histoire) et deux bons lanceurs de la trempe de Bauer et de Miley et nous avons la recette d’une rotation qui sera difficile à affronter.

Une autre preuve de leur talent sur la butte? Voici une projection des meilleurs WAR chez les partants. Les Reds sont sixième de la ligue.

Publicité

Et cela ne compte pas Wade Miley.

Mais ce n’est pas tout. Les Reds comptent aussi sur une attaque capable de faire des ravages. Leur avant-champ composé de Joey Votto, de Mike Moustakas, d’Eugenio Suarez et de Freddy Galvis a le potentiel d’être dominant et de produire plusieurs points dans un stade de frappeurs.

En plus, avec les jeunes Nick Senzel et Aristides Aquino dans le champ, l’équipe est en voiture – sans compter le fait qu’un autre voltigeur pourrait venir compléter ce dynamique duo.

Publicité

Oui, la Centrale n’est pas une division facile, mais les Cubs ne semblent pas progresser et les Brewers ont perdu plus d’une dizaine de joueurs depuis quelques semaines. La porte s’ouvre peut-être pour les Reds en 2020, qui sait?