Dave Dombrowski veut se retrouver un travail de dirigeant

Congédié par les Red Sox de Boston en septembre dernier de son poste de président aux opérations baseball, Dave Dombrowski passe un premier hiver inactif depuis 1978.

Selon ses dires, il souhaite se retrouver un travail dans un poste de direction avant longtemps. C’est du moins ce qu’il a mentionné à Alex Speier du Boston Globe.

Publicité

Malgré le fait qu’il pourrait devenir consultant auprès d’un directeur gérant déjà en poste, Dombrowski préfère de loin l’idée d’occuper à nouveau la position qui a fait de lui un homme respecté auprès de ses homologues.

Selon lui, le poste de consultant porte ombrage au poste de directeur gérant et ce n’est pas ce qu’il souhaite pour la poursuite de sa carrière.

Publicité

Une belle carrière

Dave Dombrowski a rejoint l’organisation des Expos en décembre 1986 à titre de directeur des équipes affiliées des ligues mineures. Promu assistant au directeur-gérant Bill Stoneman en août 1987, il devient à 31 ans vice-président des joueurs et du personnel un an plus tard, mais Stoneman, qui conserve le titre de directeur gérant, lui confie la responsabilité de réaliser les transactions.

Il succède officiellement à Stoneman comme directeur gérant du club au début de la saison 1990 et malgré son jeune âge (34 ans), il fait rapidement sa marque en concluant 23 transactions impliquant un total de 62 joueurs avant la fin de 1990. Il quitta en 1991 afin de devenir le premier directeur gérant des Marlins de la Floride, un club d’expansion.

Dombrowski a débuté sa carrière chez les White Sox en 1978 avant de venir travailler à Montréal huit ans plus tard. Après avoir construit l’équipe championne de la Série mondiale 1997 à Miami, il a accepté un poste chez les Tigers de Détroit avant d’aboutir à Boston, chez les Red Sox.

Avis aux intéressés, il souhaite rebondir et, à 63 ans, il a encore de belles années devant lui.

Default image
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Alleyop360Attitude Football