Voici pourquoi les Mets n’ont pas choisi Joe Girardi

Joe Girardi Phillies

Joe Girardi a choisi les Phillies et Carlos Beltran est le gérant des Mets. Le choix des termes ici est important car l’un avait certainement plus le choix que l’autre. Quoi qu’il en soit, les deux s’affronteront dix-neuf fois l’an prochain à l’occasion des rencontre opposant ces deux rivaux de division. Girardi avait fait des Mets sa préférence, mais il a finalement rejoint Philadelphie. Pour quelles raisons?

Les Mets ne voulaient pas se presser

Alors que plusieurs franchises avaient déjà procédé au choix de leur gérant pour la saison prochaine (Cubs, Angels…), les Mets avaient décidé de prendre leur temps. Les candidats se sont succédé et la réflexion a été plus longue que dans d’autres équipes.

Publicité

L’expérience et l’attraction qu’a suscité Joe Girardi auprès des équipes à la recherche d’un nouvel homme n’ont pas collé avec cette contrainte. Girardi n’avait pas le temps et les Mets ne voulaient pas se presser. Brodie Van Wagenen l’a déclaré lui-même après coup :

“Nous n’allions pas accélérer le processus pour qui que ce soit. La seule manière d’être sûr à 100% pour quelqu’un était d’accomplir ce processus dans son intégralité. »

À un moment donné, Girardi, très proche de Philadelphie, a donné un ultimatum aux Mets, à qui il avait donné sa préférence. Le lendemain, conscient que son nom et ses faits d’armes n’y changeraient rien, il disait « oui » à la ville de l’amour fraternel.

Publicité

Brodie Van Wagenen plus à l’aise avec un débutant

Il y avait un problème majeur dans le temps, mais visiblement aussi de caractère. Girardi sait ce qu’il veut et c’est logique : sa longue expérience, ses réussites et sa résistance à la pression après toutes ces années dans le Bronx lui ont donné une forte assurance et une légitimité que personne ne peut mettre en doute.

Peu à l’aise avec cette idée, Van Wagenen a préféré donné son feu vert à un gérant plus discret et moins exigeant : un débutant. Carlos Beltran débute tout juste dans le métier et il est certain qu’il a moins une idée précise de ce qu’il l’attend que Girardi.

Publicité
Carlos Beltran - Mets
Photo : SNY.tv

Van Wagenen s’est donc trouvé un gérant, mais il s’est peut-être aussi assuré de garder la main sur l’ensemble de l’organisation. Il serait intéressant de savoir ce qui l’a motivé dans cette logique. Pression plus grande suite à l’échec de l’an passé après avoir publiquement visé les séries? Ou simple difficulté à déléguer, faire confiance ou gérer un collectif pas toujours acquis à sa cause?

Interactions du lecteur