Voici l’état du marché de Didi Gregorius

On parlait il y a peu de Yasmani Grandal et de Didi Gregorius. Il faut dire que ce sont deux grands joueurs dont on attend beaucoup l’an prochain. Le premier a signé avec les White Sox, tandis que le deuxième se cherche encore une équipe. Les Yankees ne devraient pas lui proposer de nouveau contrat : mais alors, qui pour l’accueillir?

Quel type de contrat?

Pour savoir quelle équipe il choisira, il faut d’abord se poser cette question. Didi optera-t-il pour un contrat longue durée ou pour un contrat court?

Publicité

Le contrat longue durée est souvent la solution privilégiée des joueurs, mais encore faut-il arriver en position de force pour soutirer un maximum de dollars. Ce n’est pas le cas de Gregorius, qui arrive dans l’autonomie contractuelle au pire moment. Sa blessure au coude l’a écarté du jeu pendant toute la première moitié de la saison et son retour a été timide.

Didi Gregorius Crédit: USA Today

L’opération Tommy John en a déjà couché plus d’un alors les équipes se montrent réticentes. Cependant, n’étant pas lanceur, celle-ci a moins d’impact sur la qualité de son jeu. Il y a fort à parier qu’il a surtout manqué de rythme.

Il pourrait ainsi choisir un contrat d’un an quelque part, histoire de retrouver le top niveau et de faire monter les enchères plus facilement dans un an. Les besoins en joueurs évoluant au poste d’arrêt-court ne seront pas nombreux non plus en 2020, alors parfois il est urgent d’attendre.

Les Reds, les Brewers ou les Phillies?

J’imagine aussi que Gregorius est un compétiteur et qu’il a envie de ramener une bague à la maison. Les Reds ont beau faire quelques transactions plus folles que ces dernières années, personne ne les voit gagner dans les deux ou trois prochaines années. Cincinnati pourrait donc servir de tremplin confortable, s’agissant en plus de son ancienne équipe, ce qui a tout pour revenir dans le rythme.

Publicité

Les Brewers auront toutefois besoin de puissance et Gregorius en a eu beaucoup a revendre avant sa blessure. Le jeune Orlando Arcia est clairement l’un des arrêt-courts les moins puissants des Majeures, alors il y a de quoi réfléchir. Ça reste un pari risqué.

Orlando Arcia. Crédit : Milwaukee Journal Sentinel

Les Phillies, en revanche, ont un gros trou au troisième coussin. Jean Segura pourrait l’occuper et laisser l’arrêt-court à Gregorius… Les Phillies sont en mode « conquérants » et je les verrai bien lâcher quelques billets contre un contrat moyennement long de deux ou trois ans… Ça plairait au côté ambitieux du joueur et le besoin est réel à Philadelphie.

Affaire à suivre…

Source : MLB

Default image
Damien Bourlet
Un français qui joue au baseball, qui regarde du baseball, et qui le commente en toute humilité, avec les yeux d'un enfant admiratif de ce sport fantastique.
Alleyop360Attitude Football