Un email met l’administration des Astros dans l’eau chaude

Le dossier de vols de signaux des Astros de Houston n’est pas sur le point de se terminer. Loin de là. L’organisation a beau se défendre en disant que ce n’est pas vrai, tout commence à confirmer qu’ils ont bel et bien triché. Ce qui reste à déterminer, c’est l’année.

On a parlé de 2019, mais la saison 2017 revient énormément dans les discussions.

Publicité

Puis voilà que la fuite d’un email datant d’août 2017, l’année de leur Série mondiale, provenant d’un membre de l’administration des Astros vient mettre le scandale sur la place publique.

Selon Ken Rosenthal, le courriel contient une demande particulière du membre des Astros envers son dépisteur.

La demande est la suivante : il lui aurait demandé de l’aide afin de voler des signaux, et ce, en utilisant des caméras.

Publicité

« Une chose en particulier que nous recherchons, c’est de voir les signes qui sorte de l’abri. Ce que nous recherchons, c’est à quel point nous pouvons en voir et si nous avons besoin d’appareils photo, caméras ou jumelles. Alors, va voir le match et vois ce que tu peux faire et avoir comme informations. »

Plus claire que ça, tu meurs. Ce n’est pas difficile de comprendre que les Astros avaient en place un système pour voler les signaux. Ils ne sont probablement pas les seuls qui le font d’ailleurs, mais c’est clairement eux qui se sont fait pogner.

Rosenthal et Evan Drellich ont reçu ce email sous la condition de laisser anonyme les gens impliqués, mais avec de telles informations, ça ne devrait pas prendre trop de temps avant que leurs noms deviennent publics d’une façon ou d’une autre.

Bien sûr, les Astros ont décliné toutes les demandes concernant ce dossier. Du côté de la MLB, celle-ci a décidé de ne pas commenter la légalité de l’usage de caméra par les dépisteurs. Mais si tel est le cas, ça contreviendrait à une règle de 2017 qui interdit toute utilisation d’équipement technologique à des fins de vols de signaux ou d’informations afin d’obtenir un avantage.

Publicité

Ce dossier ne se règlera clairement pas de sitôt.

Interactions du lecteur