Sean Doolittle ne sera pas à la Maison-Blanche par respect

Sean Doolittle nats
Publicité

Quelques heures seulement après l’annonce de la présence des Nationals à la maison blanche sous peu, un des joueurs a signifié qu’il n’y sera pas. D’autres pourraient assurément suivre.

Dans le cas présent, c’est Sean Doolittle qui a décliné l’offre. Il sera absent. Point barre.

Publicité
Publicité

On connait le closer pour ses valeurs et opinions tranchées. On sait aussi qu’il est un homme de parole et qu’il s’en tient à celle-ci.

Même si plusieurs rêvent d’aller à la Maison-Blanche, peu importe le président en poste, le Doo ne peut pas outrepasser le fait que ce soit Trump.

Son absence se veut en fait une marque de respect envers son beau-frère autiste, ainsi que toutes autres causes.

« J’ai un beau-frère autiste et Trump est une personne qui s’est moquée d’un journaliste avec un handicap. Comment pourrais-je lui expliquer que je me suis tenu l’espace de quelques heures avec une personne qui s’est moquée de la façon dont il parle ou qu’il bouge les mains? Je ne peux pas passer par-dessus ça. »

C’est donc quelque chose qui résonne énormément du côté personnel pour Doolittle.

Sans oublier que sa femme et lui sont très axés sur l’inclusion et l’acceptance. Ils ont fait du bénévolat avec des réfugiés, des gens qui proviennent de pays qualifié de sous-pays par Trump. Le lanceur sait que s’il se présente là-bas, il sera une distraction pour ses coéquipiers qui iront et il n’a pas envie de ça.

Publicité
Publicité

Il est conscient qu’il réagit très fort face aux problèmes de Trump envers les différentes nationalités. On se rappelle que Trump a tenu des propos d’un rallye suprémaciste blanc en 2017. En plus de tout ça, les deux mères de sa conjointe Eireann Dolan, sont extrêmement impliquées dans la communauté LGBTQ.

Bref, tous des sujets dits «sensibles» sur lesquels Trump a fait preuve d’opinion négative. Pour le dire ainsi.

doo
Photo : USA Today

Au final Sean Doolittle reste fidèle à lui même. Il décide de ne pas aller à cette rencontre, parce qu’il n’appuie pas du tout ce que le président fait.

Et si vous lui dites que ce serait une preuve de respect d’y être, il vous répondra ceci :

« Les gens disent que je devrais y aller afin de respecter le bureau du président, et je crois que jusqu’ici, lors de son temps dans ce bureau, il a fait beaucoup de choses qui ne respecte justement pas la Maison-Blanche. »

On ne peut lui reprocher d’être honnête et de s’en tenir à ses convictions.

Publicité
Publicité

« Je ne veux pas devenir fâcher sur le web. Je veux juste que les gens sachent que j’y ai réfléchi longuement et qu’au final, je ne peux juste pas y aller.

Source : Washington Post

Publicité

Interactions du lecteur