Les Yankees ne peuvent cacher leurs intentions face à Cole et Strasburg

Gerrit Cole
Publicité

L’an dernier, les Yankees n’ont pas perdu de temps à tenter de patcher les trous dans leur rotation de partant. Une année de plus au contrat de CC Sabathia avait été annoncé le 7 novembre, suivi de l’acquisition de James Paxton deux semaines plus tard.

Cette année, malgré plusieurs rumeurs sur leurs intentions, il n’y a eu aucune indication claire à savoir dans quelle direction ils vont aller. Les choses pourraient bien s’éclaircir cette semaine avec le début de la réunion des directeurs généraux.

Publicité
Publicité

Des trous dans la rotation

Jusqu’ici, il n’y a que Paxton, Severino et Tanaka qui sont assurés d’avoir leur place dans la rotation. Il apparaît donc crucial aux Yankees de partir à la chasse de Gerrit Cole ou Steven Strasburg.

Ce serait la troisième fois que Brian Cashman tente de mettre la main sur Cole. Après des échecs par le repêchage ou via transactions, possiblement que le marché des joueurs autonomes sera la bonne méthode pour attirer le grand droitier dans le Bronx.

Publicité
Publicité

Il devra sortir la meilleure offre possible pour le convaincre de joindre les rangs de son équipe favorite de jeunesse au lieu de rentrer chez lui en Californie.

Gerrit Cole Yankees
Gerrit Cole à 11 ans lors de la série mondiale de 2001. Photo: Pinterest

Un agent pas comme les autres

Comme les négociations avec son agent Scott Boras ne sont jamais faciles et rapides, Cashman doit se préparer un solide plan B. Le seul hic, Stephen Strasburg, l’option qui se rapproche plus de Cole au niveau talent, est aussi représentée par Boras.

Il sera intéressant de voir comment le super agent, réussira à vendre ses deux clients qui risquent de servir un et l’autre à faire monter les enchères. Il n’y a pas de doute qu’ils seront au haut de liste d’épicerie de toutes les équipes à la recherche de lanceurs.

Publicité
Publicité
Gerrit Cole Scott Boras
Gerrit Cole et son agent Scott Boras. Photo: Twitter

Après une autre fin de saison décevante, les Yankees n’ont pas le droit à l’erreur. S’il a l’approbation de son propriétaire, Brian Cashman ne doit pas cacher ses intentions et y aller all-in. Les prochaines semaines devraient être très révélatrices.

Publicité

Interactions du lecteur