Les Nats veulent garder Anthony Rendon et Stephen Strasburg, mais…

Anthony Rendon-Nats
Publicité

La poussière n’est pas encore retombée de leur plus récente (et unique) victoire en Série mondiale, que déjà Mike Rizzo se doit de plancher sur ses dossiers. Mal de bloc ou pas.

Présentement se trouvent sur son bureau deux dossiers des plus primordiaux. Le nom de Stephen Strasburg est venu s’ajouter à celui d’Anthony Rendon.

Publicité
Publicité

Rizzo doit donc travailler deux contrats. Dans le premier cas, on sait déjà qu’il y a eu deux offres au cours des deux dernières années proposées à Rendon. Celles-ci se sont toutes deux vues refusées, mais renvoyées avec une contre offre. La dernière en liste était celle de 210 millions $ pour une durée d’environ de sept ans. Bien évidemment, avec les présentes circonstances et ses performances, Rendon coûtera au bas mot au moins 250 millions $ pour la même durée.

Pour Strasburg, le lanceur a décidé de se prévaloir de sa clause échappatoire afin de tester le marché des agents libre. Ceci ne l’empêche pas du tout de resigner avec les Nationals, mais ça change assurément les données du contrat. Il lui restait 100 millions $ pour quatre ans, il gagnera assurément plus. Sans oublier les redevances en différées de 30-40 millions $ qu’il recevra des Nats lors des prochaines saisons.

Mike Rizzo est déjà à l’oeuvre. Il veut conserver les services de ces deux joueurs, mais ils ont aussi des plans B si cela ne fonctionne pas.

Publicité
Publicité

Ils auraient par ailleurs des vues sur les partants Madisson Bumgarner et Zack Wheeler si cela ne fonctionne pas avec Strats. 

Gageons que le mal de tête de Rizzo pourrait continuer pour une tout autre raison que d’avoir trop fait la fête. Réussira-t-il à mettre garder ses deux vedettes? Ça dépendra de la volonté des propriétaires à délier le portefeuille.

Publicité
Publicité

Source : 12 up

Publicité

Interactions du lecteur