L’Association des joueurs a refusé une drôle de proposition

Publicité

Le principal sujet des deux dernières saisons mortes était sans aucun doute le fait que certains joueurs ont pris tout leur temps pour signer de grosses ententes. Les rumeurs de Bryce Harper – pour ne nommer que lui – ont fait le tour de la planète baseball et les haters les plus assidus avaient une plateforme où déverser leur fiel.

C’est dans cette optique-là que la MLB est allée de l’avant avec une proposition envers la MLBPA (l’Association des joueurs) le mois dernier. L’essence de l’idée?  Empêcher les joueurs de signer des contrats de plus d’un an une fois une certaine date (probablement d’ici un mois) passée.

Publicité
Publicité

Imaginons – ne prenez pas cette date-là pour du cash – que, passé le 15 décembre, tous les joueurs de la MLB qui veulent signer une entente doivent s’en tenir à un contrat d’un an. Cela donnerait beaucoup trop de contrôle aux équipes, qui se doteraient alors d’un pouvoir de négociation sans précédent et qui n’auraient pas à offrir la lune aux joueurs pour les convaincre de signer.

Publicité
Publicité

Sans surprise, l’Association des joueurs a refusé d’aller de l’avant avec l’idée en affirmant que ce n’était pas dans le meilleur intérêt des joueurs.

De son côté, à la surprise générale (ou pas), Scott Boras s’est prononcé sur la question. À ses yeux, un joueur autonome a des droits et ils doivent être respectés.

Publicité
Publicité

Un joueur joue pendant six ans pour obtenir le droit de devenir agent libre. Aucune restriction ne devrait être votée pour restreindre ce droit. – Boras

Tenter de trouver une solution au problème des agents libres est une idée louable… mais cette idée-là n’est simplement pas la bonne.

Publicité

Interactions du lecteur