L’agent Scott Boras blâme la MLB pour la baisse des assistances

4c2f16fcdac7efb09c03aab05b267ee5

L’agent le plus en vue du baseball a critiqué les équipes pour leur manque de compétition, proclamant que celles en reconstruction ont causé quatre années consécutives de baisses d’assistance, puis a dit qu’il sent un marché des agents libres au rythme plus rapide qui pourrait mener à des signatures plus tôt cette saison morte.

Mercredi, l’agent a fait son apparition annuelle aux réunions des dirigeants et a fait de son mieux pour vendre ses clients aux 30 équipes. Il représente les agents libres Gerrit Cole, Anthony Rendon, Stephen Strasburg et Hyun-Jin Ryu, entre autres.

Publicité

La fréquentation à l’échelle de la ligue est en baisse de 7,1 pour cent depuis 2015, selon Maury Brown de Forbes. Dix équipes ont perdu au moins 90 matchs en 2019, le plus grand nombre depuis 2004. Sept de ces dix équipes ont vu leur nombre d’assistance diminuer en 2019.

« Quand vous allez au zoo et la moitié des ours dorment, vous n’êtes pas en mesure de profiter du zoo comme il se doit », a dit Boras.

Boras a déclaré que les règles économiques du baseball, qui ont conduit certains clubs à se défaire de leurs vétérans, terminer avec de mauvais dossiers et gagner des choix au repêchage élevés, encourage une attitude de perdant.

Publicité

« À bien des égards, l’industrie est en hibernation concurrentielle et les fans y réagissent. Nous avons une baisse de fréquentation. Nous avons des propriétaires qui facturent plus pour les générations qui veulent voir le jeu, mais nous perdons une génération de jeunes qui veulent voir les équipes bien jouer et bien faire », a-t-il dit.

D’un autre côté, il n’y a pas une seule raison à la baisse de fréquentation de la MLB. Le manque croissant de compétitivité a certainement quelque chose à voir avec elle, mais il est aussi vraiment coûteux d’aller voir des matchs de nos jours, et les manches prennent plus de temps avec moins d’action sur le terrain. Environ un tiers de toutes les apparitions au marbre (32,5 pour cent pour être exact) s’est terminé sans qu’une balle soit mise en jeu en 2019.

Debout dans le lobby de l’hôtel où les directeurs généraux tiennent leur assemblée annuelle, Boras a déclaré que la décision de certains fans de rester à l’écart des stades était compréhensible. La saison dernière, la MLB a accueilli en moyenne 28 199 spectateurs par match, contre 28 660 en 2018 et 30 366 par rapport à 2015. Les Blue Jays, qui ont perdu 95 matchs, ont perdu plus de 7 000 partisans par match de 2018 à 2019. Les Phillies (plus 7 028 par match) et les Padres (2 813) ont connu deux des trois plus fortes augmentations de fréquentation après avoir signé Bryce Harper et Manny Machado, respectivement.

Publicité

Boras a également réprimandé les clubs pour la lenteur du marché de l’année dernière, dans lequel seulement 25% des agents libres ont signé avant janvier. Disons que les équipes ont le dos large avec l’agent coloré. Il n’a pas tord sur toute la ligne, mais ce n’est pas toujours noir ou blanc.

Interactions du lecteur