Gerrit Cole ne ferme pas la porte aux Astros

GerritCole-14kk
Publicité

Selon toute vraisemblance, les jours de Gerrit Cole dans l’uniforme des Astros sont terminés. Il y a cette fois où il a déclaré ne plus être un employé de l’équipe après la dernière victoire des Nationals, mais aussi sa lettre de remerciements qui, on va se le dire, avait des airs de lettre d’adieu.

Pris à la gorge au niveau salarial, il est déjà connu que les Astros ne gagneront pas une guerre de surenchère dans le dossier Cole en raison de la taxe de luxe. Et puisque le lanceur deviendra l’artilleur le mieux payé de tous les temps, il n’y a pas une association naturelle entre les deux clans.

Publicité
Publicité

De plus, même si l’apport d’un gars comme lui est inestimable et que son départ fera mal, ils ont les éléments à l’interne pour le remplacer. Évidemment, les Astros ne demanderont pas à Forrest Whitley de gagner un Cy Young en 2020, mais le jeune lanceur peut prendre une partie des responsabilités de Cole à une fraction du prix.

Malgré tout, le lanceur s’est quelque peu rétracté et a affirmé que Houston était une option pour lui en 2020.

Publiquement, du moins.

Publicité
Publicité

« J’étais fâché de perdre le match et mon ton ne traduisait pas ce que voulais dire, » a affirmé le lanceur. Il s’est aussi dit heureux d’avoir eu la chance d’être échangé des Pirates aux Astros il y a deux ans.

Il faut croire ces propos ; un gars a le droit d’être fâché à la suite d’un match si important. Toutefois, il n’en demeure pas moins que tous les indices pointent vers un nouveau départ pour Cole en 2020.

Avez-vous dit Anaheim?

Publicité
Publicité

10e manche

  • Freddy Galvis sera de retour à Cincinnati en 2020.

Publicité

Interactions du lecteur