Des contrats problématiques dans la Ligue américaine

6S7F2DDG4YI6TLYGYX5LHMYO6A

Chaque année, des équipes s’enlisent avec des mauvais contrats accordés. On se rappelle des Josh Hamilton, Barry Zito, Jacoby Ellsbury, Albert Pujols, Mike Hampton et ainsi de suite.

Mais les gros contrats ne sont pas les seuls types de situations contractuelles qui créent de gros problèmes. Parfois, c’est le manque d’années restant sur un pacte ou le surplus de celles-ci qui rendent malade les directeurs-généraux.

Publicité

Voici quelques situations problématiques dans la Ligue américaine.

Tigers : Miguel Cabrera

Il reste quatre ans et 124 millions de dollars restants sur le contrat de cabrera, avec 30 millions d’option à l’équipe (8 millions de rachat) en 2024. C’était une idée horrible dès le début. Il n’y avait pas de précipitation pour signer cette entente, mais les Tigres l’ont fait quand même. Et ce n’est pas comme si l’accord était à leur avantage non plus. Il gagnera 32 millions de dollars en 2022 et 2023, à ses saisons de 39 et 40 ans. Il n’est plus l’ombre du frappeur qu’il était autrefois. Au cours des trois dernières années, il a joué une moyenne de 101 matchs. Les Tigers doivent prier qu’un club désespéré appelle.

Orioles : Chris Davis

La durée restante sur son contrat de sept ans et 161 millions de dollars est de trois ans et 69 millions. Pas besoin d’élaborer longtemps sur ce contrat atroce. Davis a frappé pour une moyenne de .172 et 28 circuits en 233 matchs au cours des deux dernières saisons. Et les Orioles doivent encore le payer pour trois ans de plus. À moins d’un miracle qui redonnerait un regain de vie magique à sa carrière, il sera libéré à un moment donné et les Orioles mangeront tout l’argent qui reste sur le contrat. La seule question est quand cela arrivera-t-il.

Publicité

Yankees : Jacoby Ellsbury

Un an, 21,1 millions de dollars, avec une option de l’équipe de 21 millions (rachat de 5 millions), c’est ce qu’il reste sur le contrat du voltigeur. Le pacte d’Ellsbury, sept ans, 153 millions de dollars, a été un désastre, ce qui est dommage parce qu’Ellsbury était un excellent joueur avant qu’il ne rejoigne les Yankees et que les blessures fasse dérailler sa carrière. Il n’a joué en moyenne que 124 matchs de 2015 à 2017, et n’a pas joué du tout en 2018 et 2019, une variété de blessures l’empêchant d’être sur le terrain. Il ne semble pas susceptible de jouer en 2020 et les Yankees seraient probablement ravis d’avoir ces 21 millions de dollars disponibles à dépenser sur d’autres besoins.

GettyImages-536239260.0
Pinstripe Alley

Blue Jays : Randal Grichuk

Grichuk est sous contrat pour les quatre prochaines années et pour 40 millions de dollars. Toronto lui a accordé une prolongation de cinq ans le printemps dernier, couvrant ses deux dernières années d’arbitrage et ses trois premières années d’agent libre potentielles. Mais, Grichuk n’a pas été très bon en 2019. Il a joué 151 matchs, mais a affiché une moyenne de présence sur les buts de .280. Il a frappé 31 coups de circuit, mais seulement 35 buts sur balles. Ce ratio de 4,66 RAB/BB s’est classé 129e sur 135 joueurs qualifiés l’an dernier. Ce n’est pas le type d’amélioration que les Jays voulaient voir (enfin, ce n’était pas une amélioration du tout), et son salaire annuel autour de 10 millions de dollars n’est pas terrible non plus.

Indians : Francisco Lindor

Monsieur sourire est admissible à l’arbitrage en 2020-2021 et deviendra agent libre après 2021. Cleveland a beaucoup de problèmes de contrat et le propriétaire Paul Dolan a dit aux partisans de profiter de Lindor maintenant, alors qu’il est toujours sous le contrôle du club, parce qu’il n’est pas susceptible d’être là à long terme. Et ce n’est pas comme si c’était une franchise qui pouvait se permettre de le laisser partir en tant qu’agent libre, ce qui signifie qu’ils doivent l’échanger à un moment donné. Et si vous cherchez à maximiser la valeur de vente, pourquoi ne pas le faire dès maintenant alors qu’il y a encore deux ans sur le contrat de Lindor?

Publicité

Nous allons voir, probablement assez tôt, comment ces équipes géreront ces dossiers épineux.

Interactions du lecteur