Le Temple de la renommée a dévoilé les dix finalistes du comité de l’ère moderne

hall-of-fame-pic

Le Temple de la renommée a dévoilé le vote du comité de l’ère moderne du baseball pour la classe de 2020, une liste de dix candidats au total.

Publicité

Le comité de l’ère moderne élit des candidats dont la carrière a été en grande partie achevée entre 1970 et 1987. Il a voté pour la dernière fois il y a deux ans, ce qui a mené aux intronisations de Jack Morris et Alan Trammell.

Les candidats admissibles comprennent les joueurs qui ont joué au moins dix saisons dans les ligues majeures, ainsi que les gestionnaires et arbitres qui ont au moins dix ans d’expérience dans le baseball.

Pour la prochaine intronisation, prévue le 26 juillet prochain à Cooperstown, neuf anciens joueurs figurent sur la liste à examiner : Dwight Evans, Steve Garvey, Tommy John, Don Mattingly, Thurman Munson, Dale Murphy, Dave Parker, Ted Simmons et Lou Whitaker. Le dixième nom à étudier est le fondateur de l’association des joueurs, Marvin Miller.

Publicité

Garvey, John, Mattingly, Miller, Murphy, Parker et Simmons sont tous apparus sur le dernier bulletin de vote de l’ère moderne. Simmons, l’un des premiers receveurs de son époque, est venu à une voix de l’intronisation, tandis que Miller a obtenu sept votes, malgré la controverse occasionnée par ses nombreuses candidatures et surtout ses nombreux rejets. Les quatre autres candidats de retour ont tous reçu moins de sept votes en 2018.

54bd4d6aeff33.image
STL Post-Dispatch

De leur côté, Evans et Whitaker font leurs premières apparitions sur un bulletin de vote du comité.

Voici un aperçu des 10 nominés :

Publicité
  • Evans a été trois fois élu au match des étoiles et a reçu huit fois le gant doré. Il a joué 19 de ses 20 saisons avec les Red Sox de Boston.
  • Garvey a été le joueur par excellence de la saison 1974 dans la Ligue nationale, en plus d’accumuler 2 599 coups sûrs avec les Dodgers de Los Angeles et les Padres de San Diego.
  • John a lancé 26 saisons avec six équipes, cumulant un dossier de 288 victoires et 2 245 retraits au bâton. Il est également connu pour avoir subi la chirurgie révolutionnaire pour réparer le ligament collatéral qui est maintenant connu sous le nom de chirurgie de type Tommy John.
  • Mattingly a été le joueur par excellence de la Ligue américaine en 1985 et neuf fois vainqueur du Gant d’or au premier but des Yankees.
  • Miller a dirigé l’association des joueurs de 1966 à 1982, un mandat qui a aidé le salaire moyen des joueurs à décupler.
  • Munson a été la recrue de l’année en 1970 et le joueur par excellence de 1976 avec les Yankees, ajoutant sept présences au match des étoiles, trois Gants d’or avant de mourir dans un accident d’avion en 1979.
  • Murphy a remporté deux prix de joueur par excellence de la Ligue nationale avec les Braves d’Atlanta en 1982 et 1983 et a obtenu sept sélections d’étoiles.
  • Parker a été deux fois champion de frappeur et a aidé les Pirates de Pittsburgh (1979) et A’s d’Oakland (1989) à gagner la Série mondiale.
  • Simmons a totalisé 2 472 coups sûrs et 1 389 points produits en 21 saisons avec les Cardinals de St. Louis, les Brewers de Milwaukee et les Braves d’Atlanta.
  • Whitaker a joué 19 saisons avec les Tigers de Detroit, remportant cinq sélections d’étoiles, et trois Gants d’or au deuxième but.

Nous saurons dans un mois combien de ces étoiles recevront cette récompense.

Interactions du lecteur