Stephen Strasburg ou comment gérer les attentes

Dans la vie, on dit souvent jamais deux sans trois et c'est légèrement applicable à Stephen Strasburg. Mise de côté volontairement par les Nats en 2012 - décision qui sera venue les hanter par la suite - afin d'éviter des blessures à long terme et absent dû à une blessure en 2016, c'est finalement en 2019 que Strasburg peut montrer de quel bois il se chauffe.

DXDF53TNJEI6TO7HDR4Y7OAFGY
John McDonnell - The Washington Post

En fait, en octobre, Strasburg offre le meilleur de lui-même. Sa moyenne de points mérités de 0.64 est la plus basse dans l'histoire de la MLB pour un lanceur partant qui a lancé au minimum 25 manches en séries. Ce n'est pas rien. Il a aussi 10 retraits sur des prises ou plus lors de trois de ses quatre premiers départs en séries.

« Je crois que c'est quelque chose pour laquelle tu t'entraînes, dont tu rêves depuis que t'es tout petit et tu veux avoir ces opportunités afin de voir comment tu réagis. Quand tu le vis, c'est un beau sentiment d'aller sur la butte compétitionner à ton meilleur. » -  Strasburg

Ancien top espoir lanceur, les attentes ont toujours suivi le lanceur des Nats qui a une façon particulière de voir tout ça.

« À un moment, tu réalises que les attentes seront toujours là, mais c'est clair que les attentes que les gens avaient à propos de moi au départ étaient un peu folles »

Vous comprendrez qu'il réussit à prendre un certain recul face à ces attentes afin de performer. Il a fait son chemin, a pris en maturité (comme Ryan Zimmerman l'a si bien dit) et performe maintenant à la hauteur de son talent.

Photo : Patrick McDermott-USA TODAY Sports

Peut-être que sa personnalité introvertie y est pour quelque chose, mais aujourd'hui Strasburg donnera tout ce qu'il a sur la butte, et ce, peu important comment son gérant veut l'utiliser.

Ce soir, il sera sur la butte dans un match fatidique contre les Dodgers. Réussira-t-il à mener son équipe à la victoire?

Seul l'avenir nous le dira, mais une chose est certaine, Strasburg sait comment gérer les attentes que ça soit de la façon que les gens veulent que ce soit ou non.

Source : MLB

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

Les Rays survivent grâce à une mauvaise sortie de Verlander

Tyler Glasnow affrontera Gerrit Cole et les Astros demain soir

Suivant