Plus que jamais, les Angels sont prêts à dépenser

Cole
Publicité

Cet hiver, l’objectif des Angels est clair : redonner à l’organisation ses lettres de noblesse.

Après avoir engagé Joe Maddon comme gérant et Mickey Callaway comme entraîneur des lanceurs, les propriétaires des Angels visent gros. Ils veulent absolument améliorer leur équipe et la rendre plus compétitive.

Publicité
Publicité

Après tout, ils n’ont pas donné la lune à Mike Trout pour ne pas l’entourer. Ce serait du gaspillage.

En tout, avec les départs et l’impact de la taxe de luxe, l’équipe pourrait avoir jusqu’à 80 millions de dollars pour dépenser. Cela donne de la marge de manoeuvre.

Le nom le plus populaire qui circule à Los Angeles, c’est celui de Gerrit Cole. Le dominant lanceur, qui deviendra le plus haut salarié de l’histoire des artilleurs, est logiquement lié aux Angels vu leur espace sous le plafond, l’allégeance de Cole envers l’équipe durant sa jeunesse ainsi que la situation géographique – il a grandi à quelques milles de là.

Publicité
Publicité

En fait, outre Cole, tous les lanceurs qui ont le potentiel d’améliorer l’équipe seront pressentis pour passer du temps sous le soleil de la Californie. Brett Anderson, Homer Bailey, Madison Bumgarner ou Wade Miley ne sont que quelques noms qui seront liés aux Angels dans les prochaines semaines.

Même si un joueur de position pourrait aussi débarquer, attendez-vous à voir au moins un lanceur prendre le chemin de L.A.

10e manche

  • Sans surprise, les Braves tenteront de retenir les services de Josh Donaldson.

  • Rhys Hoskins parle de son nouveau gérant.

Publicité
Publicité
  • Du mouvement à Toronto.

Publicité

Interactions du lecteur