Les Nationals forcent un match numéro sept

gurriel turner ws 6
Publicité

Dans un match #6 des plus excitants, les Nationals de Washington ont forcé la tenue d’un match ultime, l’emportant par la marque de 7-2 sur les Astros de Houston.

Le match a commencé du bon pied pour les Nationals, alors qu’Anthony Rendon va frapper un simple productif aux dépens de Justin Verlander pour faire 1-0 Washington.

Les coéquipiers de Verlander vont prendre les choses en main pour prendre l’avance pour la première fois de la rencontre. Après un ballon sacrifice de José Altuve au champ gauche, Alex Bregman va frapper un long circuit, aussi à gauche, pour porter la marque à 2-1 Houston.

Publicité
Publicité

Après trois manches à menacer avec des coureurs sur les sentiers, les Nationals vont finalement créer l’égalité, en cinquième manche, sur la deuxième longue balle de la Série mondiale d’Adam Eaton.

Celle-ci sera suivie par la retentissante frappe de Juan Soto qui fera 3-2 Washington. Ils menaient ainsi pour la deuxième fois de la rencontre. Par ailleurs, avec son troisième circuit en six matchs, Soto est devenu le plus jeune joueur à frapper trois longues balles à la Série mondiale.

Il n’en fallait pas plus pour voir les Astros tenter de revenir de l’arrière une deuxième fois.

Avec Josh Reddick sur les sentiers, George Springer va frapper son deuxième double du match, mais ni Altuve, ni Michael Brantley n’ont été en mesure de pousser leurs coéquipiers au marbre.

L’incident Gurriel/Turner

Vous a-t-on déjà expliqué que le baseball était un sport rempli de règles complexes et de subtilités ?

Nous avons eu droit à un moment typiquement « baseball » en début de septième manche.

Voici la situation :

Après un coup sûr du receveur Yan Gomes, Trea Turner va frapper la balle faiblement en direction du lanceur Brad Peacock. Ce dernier va remettre au premier coussin au Cubain Yuliesky Gurriel, mais Turner va entrer en contact avec Gurriel, lui faisant perdre son gant, et ainsi, la balle.

De prime abord, l’officiel sur le terrain déclara Turner retiré. Évidemment, le principal intéressé n’était pas d’accord. Les Nationals vont contestés la décision et les arbitres se rendront à New York avec le responsable Joe Torre.

Publicité
Publicité

Après de longues minutes sans réponse, l’arbitre en chef, Gary Cederstrom, va finalement confirmer la décision de l’officiel au premier coussin, à l’effet que le joueur d’arrêt-court des Nationals a interféré au jeu de Gurriel en déviant de son couloir de course.

Du côté de New York, on stipulait que dans le cas d’une interférence, le jugement de l’arbitre ne pouvait être renversé par un règlement.

Après plusieurs discussions bien animées, les deux équipes ont foulé le terrain pour les dernières manches de la partie.

L’attente aura cependant été trop longue pour Peacock, qui cèdera sa place sa place à Will Harris. Ce dernier sera accueilli avec un coup de circuit de deux points d’Anthony Rendon pour faire 5-2 Washington. Un circuit qui jettera une douche d’eau froide sur les partisans.

Rendu va finalement en rajouter en huitième manche avec deux autres points produits, cette fois-ci, face à Chris Devenski.

Même si ses ouailles avaient pris les devants 5-2, Dave Martinez, a profité de la pause commerciale de la septième manche pour offrir sa façon de penser à l’officiel derrière le marbre, Sam Holbrook et ses accolytes.

Un «7th inning strech » plutôt divertissant pour les partisans qui auront vu Martinez être expulsé de la rencontre.

Aucune des deux formations n’a commenté la situation sur ses réseaux sociaux. Mais, Kate Upton, la femme de Justin Verlander, a profité de l’attente pour présenter son point de vue.

Verlander devra tout de même attendre pour sa première victoire en Série mondiale.

Strasburg solide

Le partant des Nationals, Stephen Strasburg, a connu une soirée plus qu’intéressante, lançant pendant huit manches et un tiers. Il a retiré sept frappeurs sur des prises, permettant ainsi aux siens de filer avec la victoire. Il n’aura accordé que deux points, en première manche.

Publicité
Publicité

Rappelons qu’il avait écrit l’histoire lors du match #3 de la série de championnat contre les Cards de St.Louis en rejoignant les Tom Seaver, Bob Gibson, Gerrit Cole et autres avec 12 retraits au bâton dans un match des séries éliminatoires.

En relève à Strasburg, le releveur numéro un, Sean Doolittle, aura été parfait, n’allouant rien aux Astros en fin de neuvième manche.

Le septième et ultime match de cette Série mondiale aura lieu demain soir, à compter de 20h08, du côté de Houston. Les partants de ce match devraient être Zack Greinke et Max Scherzer.

Publicité

Interactions du lecteur