La MLB veut contrer les opioïdes

Tyler Skaggs-jersey

Depuis la mort de Tyler Skaggs, ça jase beaucoup dans les coulisses du baseball.

Encore plus depuis les derniers détails troublants dévoilés. Si vous n’êtes pas au courant, le directeur des communications des Angels serait celui qui donnait la drogue à Tyler Skaggs.

Publicité

En gros, Skaggs payait et le directeur se chargeait du reste tout en prenant quelques pilules pour lui. Plusieurs étaient au courant, personne n’a rien fait et le tout durait depuis plusieurs années. Au minimum cinq autres joueurs (ou anciens joueurs) des Angels seraient concernés.

Ce qui «force» la MLB à réagir. Bien qu’elle n’ait eu aucune preuve que les opioïdes sont un problème commun dans le baseball à l’heure actuelle.

« Nous n’avons reçu aucune information du corps médical de notre ligue qui nous amènerait à croire qu’il s’agit d’un problème répandu. » Dave Halem, porte-parole de la MLB.

Publicité

Il semblerait que la ligue désire inclure des tests antidopage concernant les opioïdes lors de la saison morte. Le début de l’année 2020 serait visé.

Bon, la MLB ne pourrait le faire sans l’accord de l’Association des joueurs, mais il semblerait que celle-ci soit très encline à un tel procédé.

« Nous sommes en discussions constances avec l’Association afin d’apporter des ajustements à notre programme antidrogue conjoint afin d’adresser la situation problématique des opioïdes.  » – Dan Halem

Il faut souvent qu’un événement tragique survienne afin que les grandes instances bougent. Peut-être que la MLB savait et qu’elle n’a rien fait. Peut-être pas, mais ça, on ne le saura jamais.

Publicité

Source : The Athletic

Interactions du lecteur