Justin Verlander : entrer dans l’histoire pour les mauvaises raisons

Justin Verlander-SM

On ne peut pas dire que la sortie de Justin Verlander hier était au beau fixe. On ne peut pas dire non plus qu’elle était exécrable.

Cela dit elle n’était clairement pas à la hauteur de son talent. À la hauteur de tout ce qu’il a démontré dans sa carrière.

Publicité

La preuve? Il est devenu le seul lanceur de l’histoire de la MLB a avoir une fiche de six défaites, aucune victoire en Série mondiale… dans l’ère moderne, car si l’on regarde Baseball Reference, il y a Whitey Ford qui a obtenu huit défaites contre aucune victoire.

En plus, il a alloué huit circuits cette année en séries. Ce qui le met à égalité avec Clayton Kershaw (2017)

Ouch.

Publicité

Ce n’est clairement pas le genre de fait d’armes auquel un joueur veut coller son nom, mais c’est quand même ça.

Le problème, c’est que plusieurs oublieront tout ce qu’il a fait avant. Sa dominance en saison et l’autre des séries précédentes. Ils oublieront tout, parce que pour eux une victoire en Série mondiale vaut beaucoup plus.

C’est pas faux, le moment est plus important en un sens, mais mettre une carrière entière de côté à cause de ça… c’est pas mal ordinaire.

Justin Verlander entre donc dans le livre d’histoire à nouveau, mais cette fois pour les mauvaises raisons. Si je peux le dire ainsi.

Une nouvelle chance? Pas cette année, mais peut-être que dans les prochaines il pourra faire tourner le vent de côté. Le seul problème, c’est qu’à 36 ans, il ne lui reste plus beaucoup d’occasions pour ajouter une victoire en Série mondiale à sa fiche.

Publicité

Heureusement, il a déjà une bague au doigt et pourrait en obtenir une deuxième ce soir.

Interactions du lecteur