Luke Voit sera-t-il de l’alignement des Yankees en séries?

S'il y a bien une chose que nous avons tous constatée depuis le début de la saison, c'est à quel point les Yankees ont de la profondeur à toutes les positions. Je ne pense pas avoir besoin de m'expliquer davantage sur celle-là.

Cela a pour effet de créer une certaine compétition à l'interne, ce qui fait ressortir le meilleur - et le pire - de chacun, mais cela a aussi pour effet de donner des options aux têtes dirigeantes.

Aaron Boone et son équipe ont présentement un problème sur les épaules puisque Luke Voit est littéralement en voie de perdre son poste en raison de ses performances médiocres.

Depuis qu'il est de retour au jeu après avoir manqué un mois d'activité, le joueur de premier coussin ne répond pas aux attentes. Après avoir frappé deux coups sûrs en deux parties à la fin du mois d'août, Voit frappe pour .211 depuis le début du mois. Son dernier circuit remonte au 22 juillet et il n'a que deux coups sûrs de plus d'un but depuis son retour.

Ce n'est pas un problème physique ; je manque de coordination. Je me mets trop de pression et je dois revenir à la base. - Voit

Pendant ce temps, Gio Urshela roule très bien au troisième but, Didi Gregorius performe à l'arrêt-court et Gleyber Torres transporte l'équipe depuis son deuxième coussin. Résultat? D.J. LeMahieu est confiné au premier but pendant qu'Edwin Encarnacion est le frappeur désigné de la formation.

Si Luke Voit continue de ne pas performer de la sorte, il pourrait être exclu de la formation des 25 joueurs en vue des séries puisque son gérant pourrait lui préférer un joueur plus versatile dont la seule position n'est pas le premier coussin, un joueur rapide qui pourrait être utile en fin de partie... ou tout simplement un joueur qui peut placer la balle en lieu sûr.

À lui de prendre les moyens de recommencer à faire ce qu'il fait de mieux : frapper avec puissance. S'il le fait, il aura sans aucun doute sa place au soleil.

Source : 12 UP

10e manche

  • Mike Tauchman manquera de six à huit semaines d'action. Même s'il est un voltigeur, cela ne peut pas nuire à la cause de Voit.

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

Les bons et les mauvais coups de Dave Dombrowski

Christian Yelich ou l’art de dominer en septembre

Suivant